République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Département Virologie

Présentation du Département

Département Virologie  est composé de huit(08) Laboratoires et un Centre de Prélèvement:
Laboratoire VIH et rétrovirus, est scindé en 02 Unités.
Laboratoire de la grippe et autres virus respiratoires, est sindé en 04 Unités.
Laboratoire des entérovirus, est scindé en 02 Unités.
Laboratoire des arbovirus et virus émergeants, est scindé en 03 Unités.
Laboratoire oncogenèse virale, est scindé en 03 Unités.
Laboratoire des virus Rougeole, Oreillons, Rubéole (R.O.R), est scindé en 03 Unités.
Laboratoire des herpes virus / Papillomavirus et autres
Centre de Prélèvement Virologie

Biographie du chef du Département

Dr BOUZEGHOUB SALIMA
Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tel/fax : 021.37.69.77
Diplômes obtenus :
- Doctorat en médecine: 1993 .Faculté de médecine d’Alger.
- Diplôme d’Etudes Médicales Spécialisées (DEMS) en Microbiologie : 1998 .Faculté médecine d’Alger.
- Diplôme Universitaire (DU) en contrôle microbiologique des produits pharmaceutiques cosmétiques et alimentaires : Faculté René Descarte Paris V. 1999 .France.
- Diplôme Inter Universitaire (DIU) en virologie systématique : Institut Pasteur Paris. 2006. France.
- Doctorat En Sciences Médicales (DESM) : Juillet 2012 .Faculté de médecine d’Alger.
Evolution professionnelle :
- 1995-1997 : Résidente en microbiologie au Centre National de Médecine du Sport (CNMS).
- 2000 : Assistante santé publique dans le service de virologie : au Laboratoire National de Référence de l’infection VIH/SIDA (LNR). Institut Pasteur d’Algérie.
- 2001 : Maître- assistante en microbiologie. Institut Pasteur d’Algérie
- 2005 : Inscription à une thèse de Doctorat en Sciences Médicales
- 2006 : Chef du laboratoire VIH LNR VIH/SIDA. Institut Pasteur d’Algérie
- 2012 : Thèse de Doctorat en Sciences Médicales (DESM).Maitre de conférence classe B.
- 2013 : Maitre de conférence classe A. ( Docent)
- 2013 : Chef de département de virologie

 

Laboratoire VIH et rétrovirus

Dr BOUZEGHOUB SALIMA
Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tel/fax : 021.37.69.77
Diplômes obtenus :
- Doctorat en médecine: 1993 .Faculté de médecine d’Alger.
- Diplôme d’Etudes Médicales Spécialisées (DEMS) en Microbiologie : 1998 .Faculté médecine d’Alger.
- Diplôme Universitaire (DU) en contrôle microbiologique des produits pharmaceutiques cosmétiques et alimentaires : Faculté René Descarte Paris V. 1999 .France.
- Diplôme Inter Universitaire (DIU) en virologie systématique : Institut Pasteur Paris. 2006. France.
- Doctorat En Sciences Médicales (DESM) : Juillet 2012 .Faculté de médecine d’Alger.
Evolution professionnelle :
- 1995-1997 : Résidente en microbiologie au Centre National de Médecine du Sport (CNMS).
- 2000 : Assistante santé publique dans le service de virologie : au Laboratoire National de Référence de l’infection VIH/SIDA (LNR). Institut Pasteur d’Algérie.
- 2001 : Maître- assistante en microbiologie. Institut Pasteur d’Algérie
- 2005 : Inscription à une thèse de Doctorat en Sciences Médicales
- 2006 : Chef du laboratoire VIH LNR VIH/SIDA. Institut Pasteur d’Algérie
- 2012 : Thèse de Doctorat en Sciences Médicales (DESM).Maitre de conférence classe B.
- 2013 : Maitre de conférence classe A. ( Docent)
- 2013 : Chef de département de virologie

1-Présentation du Laboratoire VIH ET RETROVIRUS
Laboratoire National de Référence de l'infection VIH/sida.
2-Missions du Laboratoire :
Le laboratoire assure les activités de diagnostic, de formation et de recherche. Ses missions comprennent
2-1 sur le Plan Diagnostic :
Diagnostic de l’infection à VIH : dépistage et confirmation de l’infection à VIH
Diagnostic de l’infection à HTLV : dépistage et confirmation de l’infection à HTLV
Activité de suivi virologique : mesure de la charge virale VIH-1
Activités de référence :
Notification et déclaration des nouveaux cas VIH
Contrôle qualité : des trousses de réactifs de diagnostic et des dérivés sanguins
Surveillance épidémiologique de la circulation des souches VIH
Surveillance de la résistance du VIH aux antirétroviraux : tests génotypique de résistance
Activité de recherche : projets de recherche nationaux et internationaux
Activité de formation graduée et post graduée
Activités de santé publique : activités en collaboration avec la Direction de la Prévention du Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière.
2-3 sur le Plan recherche
1.Projet IPA interne :
Intitulé : Suivi immuno-virologique des patients infectés par le VIH en Algérie.
Résumé :
Actuellement, la numération des lymphocytes TCD4, le dosage des immunoglobulines, la mesure de la charge virale et le test génotypique de résistance, sont à la base de toute surveillance biologique et thérapeutique des personnes infectées par le VIH.
Nous proposons , à travers ce projet d'étudier ces marqueurs immuno-virologiques chez une cohorte de 200 patients algériens infectés par le VIH, adultes, des deux sexes ,suivis dans le service des maladies infectieuses de l'hôpital El Kettar.
Cette étude descriptive portera sur l'analyse des facteurs suivants:
La numération des CD4 et des immunoglobulines pour évaluer le degré du déficit immunitaire.
La mesure de la charge virale VIH , marqueur pronostic et thérapeutique pour évaluer l'évolution de la maladie et l'efficacité du traitement.
Ces marqueurs seront modulés dans leur fréquence selon la situation du patient naïf ou traité.
Génotypage des souches VIH infectants nos patients, pour évaluer le degré de diversité génétique de ce virus en Algérie et identifier la résistance du VIH aux antirétroviraux.
La mise à disposition des cliniciens, des résultats d’analyse biologique apportés par cette étude, contribuera ainsi à assurer un meilleur suivi des patients VIH+ du point de vue pronostic et thérapeutique.
Responsable du projet : Bouzeghoub Salima
Equipe : laboratoire VIH et Rétrovirus (IPA) .Laboratoire d’immunologie (IPA). Service des maladies infectieuses, hôpital El Hadi Flici.
Envergure : Surveillance de la résistance du VIH aux antirétroviraux .Mise à disposition des cliniciens prescripteurs, les résultats de cette étude afin d’élaborer des recommandations qui contribuent à améliorer le suivi biologiques des patients VIH+.
Financement : Institut Pasteur d’Algérie
Etat d’avancement : Mise en place pour la première fois de la technique de génotypage de résistance des souches VIH. L’étude analytique est en cours.
2.Projets OMS Biennium 2016/2017
Dans le cadre du plan de travail du projet OMS, 4 activités ont été retenues pour le biennium 2016/2017. L’activité 1 a été réalisée durant l’année 2016. Quant aux 3 autres activités, elles seront programmées au courant de l’année 2017.
Activité 1: Atelier de formation sur la pratique des tests rapides de dépistage de l’infection à VIH.
réalisée en décembre 2016.
Activité 2: renforcer les capacités du personnel de laboratoire dans la conduite des algorithmes de
diagnostic : organiser un workshop sur le diagnostic de l’infection à VIH selon le consensus national
biologique.
Activité 3 : appui au développement de la pratique des tests de résistance du VIH aux antirétroviraux
Activité 4 : organiser des formations sur la pratique des tests de mesure de la charge virale VIH.

 

Laboratoire grippe et autres infections respiratoires

images/pasteur/PHOTOS/derrar.jpg

Dr DERRAR Fawzi
Docteur en Médecine 1998
DEMS en Microbiologie : 2003
Responsable du Laboratoire grippe et virus respiratoires depuis 2005
Membre du Comité National de lutte contre la Grippe
Membre du Point Focal RSI en Algérie
Membre du GoARN/OMS
1-Présentation du Laboratoire de la grippe et autres infections respiratoires :
Centre national de référence depuis 2005
Laboratoire de référence OMS depuis 2008
Le laboratoire regroupe 04 unités qui portent sur différents domaines d’activité de diagnostic et de recherche : Cultures cellulaires et Isolements , Biologie moléculaire des virus respiratoires (Objet de la portée d’accréditation ISO 17025) et une unité de surveillance de la résistance aux Antiviraux (cette dernière a été retenue comme candidate par l’OMS lors de la visite d’experts en 2015 comme centre d’excellence pour les activités à l’échelle régionale)
Actuellement, 01 projet de recherche en cours :
«Cross-Sectional Seroprevalence Study of Middle East Respiratory Syndrome Coronavirus (MERS-Cov) Infection in Presumed High Risk Populations in Algeria,Iran and Morocco » sous l’egide de l’OMS et l’IPP
2-Missions du Laboratoire:
Le laboratoire assure les activités de diagnostic, de formation et de recherche. Ses missions comprennent
Les objectifs de cette étude sont les suivants:
Estimation de la fréquence des infections à MERS-CoV chez les groupes à différents niveaux présumés de
risque dans et entre l'Algérie, l'Iran et le Maroc.
Identifier les facteurs de risque modifiables (par exemple, expositions, comportements, pratiques) pour
L’infection à MERS-CoV humaine dans et entre chaque site d'étude et pays.
Estimation de l'incidence de MERS-CoV chez les patients atteints de pneumonie hospitalisée dans des hôpitaux
choisis dans et entre chaque pays inclus.
Accroître les capacités et les partenariats dans le personnel local grâce à des formations (c'est-à-dire des méthodes spécifiques de laboratoire liées à MERS-CoV) et à la réalisation d'enquêtes sur les épidémies
(c.-à-d. Animaux communs),si un cas est trouvé au cours de cette recherche.
Amélioration des systèmes de surveillance dans les zones à haut risque grâce à la réalisation et à la formation
de personnel local dans le test des patients atteints de pneumonie hospitalisée pour MERS-CoV.
Dr Derrar a participé au Guide élaboré par l’OMS sur les laboratories P3:« Assessment tool for key processes associated with the design, construction, operation,maintenance and regulation of BSL-3 facilities in the WHO African region” paru en 2016 ,ISBN: 978-929023304-6

 

Laboratoire Virus des Hépatites

images/pasteur/PHOTOS/Dr-Bensalem.jpg

Responsable : Aicha Bensalem – Boutaa

Mail :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Tél / Fax : +213 21 37 76 47

Grade : Maitre assistante Hospitalo-Universitaire 

1988 : Diplôme de Docteur en Médecine Générale 

1989-2001 : médecin généraliste secteur sanitaire de Douera Alger

1997 : Diplôme de mésothérapie

2001-2005 : résidanat microbiologie faculté de médecine d’Alger et établissement hospitalier des maladies infectieuses EL Hedi Flissi (ex : ElKettar)  

2005 : Diplôme d’études médicales spécialisées en microbiologie (DEMS) 

2007 : Diplôme des Maitres assistant Hospitalo - Universitaires spécialité Microbiologie

  • Membre du comité national de lutte contre les Hépatites virales
  • Membre du groupe de dépistage de l’Initiative Panafricaine de Lutte contre les Hépatites Virales (IPLHV)

- Présentation du Laboratoire :

 Unité 1 : Unité de sérologie composée d’une salle comportant les équipements suivants :

- Automate de sérologie par chimiluminescence (Architect i1000 Abbott)

- Chaines ELISA

 Unité 2 : Unité de biologie moléculaire composée de plusieurs salles : 

  • Salle d’extraction
  • Salle du MIX
  • Salle de PCR temps réel pour automates m2000sp/m2000rt (Abbott)
  • Salle de PCR temps réel pour automates Cobas AmpliPrep/Cobas TaqMan (Roche)

 Missions du Laboratoire : 

Le laboratoire assure les activités de diagnostic, de formation et de recherche:

  Sur le plan DIAGNOSTIC : 

  • Diagnostic des hépatites virales A, B, C, D et E.
  • Confirmation sérologiques des différents centres de transfusion sanguine (CTS) à travers le territoire national, les centres d’hémodialyse publics et privés, CHU, EPH, EHS, EPSP, cliniques et laboratoires privés.
  •  
  • Activité de contrôle : 
  • Contrôle de qualité externe de certains laboratoires.
  • Contrôle des nouveaux lots de réactifs des hépatites avant leur commercialisation par l’IPA.
  • Evaluation des trousses de réactifs.
  • Expertise des dérivés sanguins stables.

          Activité de santé publique : Enquêtes séro- épidémiologiques en collaboration avec le MSPRH, relatives à la lutte contre les hépatites virales B et C.

 Sur le plan FORMATION :

  • Le laboratoire est le siège de la formation continue et de recyclage des biologistes et des techniciens de santé, des différents CTS à travers le territoire national, pour les sérologies des hépatites et la PCR.
  • Encadrement des biologistes de master pour les mémoires de fin d’études.
  • Formation des résidents, des filières médicales (médecine et pharmacie).

 Sur le plan RECHERCHE 

Le laboratoire participe aux travaux de recherche, aux journées et aux congrès scientifiques à l’échelle nationale et internationale.

 Projet de recherche en cours : Projet Interne IPA 

 Titre : Circulation du virus de l’hépatite E en Algérie

Responsable : Dr Aicha Bensalem Laboratoire Virus des Hépatites IPA

Membres : Pr Saadi BERKANE CHU Mustapha Bacha,

                    Mme Narjes HIHI Laboratoire Virus des Hépatites IPA

Budget alloué : trois millions de dinars

Résumé :

Le virus de l’hépatite E (VHE) est responsable d’hépatite à transmission fécale-orale. Les épidémies d’hépatites E aiguës sont dues à une source de contamination hydrique ou alimentaire. Plusieurs épidémies ont été enregistrées dans de nombreuses régions ou les conditions sanitaires sont précaires (Asie, Afrique,…). En dehors du contexte épidémique, l’infection par le VHE peut s´exprimer de manière sporadique dans les régions d’endémie. Dans les pays industrialisés (USA, Europe), les cas sporadiques observés, ont longtemps étaient considérés comme des hépatites d’importation après un séjour en zone d’endémie. Cependant, de véritables cas sporadiques autochtones d’hépatite E existent dans ces pays (Espagne, France, Angleterre, Pays- Pas…etc.).

Quatre génotypes existent. Le génotype 1 (Asie et Afrique), le génotype 2 (Mexique, Nigeria, Namibie et Tchad). Tandis que le génotype 3 (USA, Europe et Japon) et le génotype 4 (Asie du Sud-Est) sont décrits dans les pays de faible endémicité, responsables de formes sporadiques chez l’homme et l’animal.

L´hépatite E est une zoonose, affectant diverses espèces animales (bovins, caprins, ovins, porcins, rongeurs, volailles).

En Algérie, trois épidémies ont été rapportées. La première en1970 à Mostaganem. Une deuxième à Médea 1980-1981,788 cas ont été enregistrés dont 9 décès de femmes enceintes. Une épidémie à Tanefdour El Milia en 1986.

Une étude sera menée chez les donneurs de sang par détection des IgG anti VHE permettra de déterminer la séroprévalence et une étude moléculaire sera réalisée chez les immunodéprimés afin de déterminer le génotype circulant dans notre pays.

Laboratoire des arbovirus et virus émergents

Dr HACHID Aissam 
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tel : 021 37 67 65
Dr HACHID Aissam Pharmacien maitre-assistant en microbiologie médicale
Diplômé en Virologie systématique à l'Institut Pasteur de Paris
Diplômé en biosécurité par le Département d'état American.
Membre du comité des experts pour la lutte et la prévention contre les arboviroses au Ministère de la santé et la réforme hospitalière.
Membre du groupe d'intervention rapide (GIR) au Ministère de la santé et la réforme hospitalière dans le cadre du règlement sanitaire international.
2- Présentation du Laboratoire:
Unité sérologie
Unité Biologie moleculaire
Unité culture cellulaire et isolement
3- Missions du Laboratoire :
Le laboratoire assure les activités de diagnostic, de formation et de recherche. Ses missions comprennent :
3.1- Sur le plan Diagnostic :
Le laboratoire assure le diagnostic virologique des arboviroses et des fièvres hémorragiques dans le cadre des dispositifs de surveillance épidémiologique mis en place par le ministère de la santé et de la réforme hospitalière : Virus West Nile , Fièvre de la Vallée du Rift, Zika virus , Ebola, et autres zoonoses virales à déclaration internationale.
1-Unité sérologie:
- Recherche des anticorps spécifiques de classe IgM et IgG par technique ELISA ( kit et maison) et immunofluorescence indirect : Virus West Nile, phlebovirus, virus de la fièvre de la Vallée du Rift, virus de la Dengue, virus Chikungunya, virus Zika, Virus de Crimée Congo, hantavirus.
- Entretien de la serothèque
2-Unité Biologie moléculaire
- Détection par RT-PCR en temps réel des arbovirus et des virus des fièvres hémorragiques : Virus West Nile, virus usutu, Virus Toscana, virus de la fièvre de la Vallée du Rift, virus de la Dengue, virus Chikungunya, virus Zika, Virus de Crimée Congo, virus de la fièvre jaune, virus Ebola, virus Lassa.
- Caractérisation moléculaire des souches par séquençage génomique et analyse phylogénique.
- Participation aux contrôles de qualité externe ( OMS, RIIP,….).
3-Unité culture cellulaire et isolement
- Entretien des lignées cellulaires de mammifères (Vero,PS) et d'arthropodes( C6/36).
- Isolement des arbovirus à partir des différents liquides biologiques ( LCR, sang, urines, arthropodes,…).
- Production des antigènes viraux pour le diagnostic sérologique.
- Sero-neutralisation par plage de lyse (technique de référence OMS).
- Entretien de la souche thèque.
3.2- Sur le plan Formation:
- Encadrement des mémoires de fin d'étude des masters en biologie.
- Encadrement des résidents en microbiologie médicale
- Stages de recyclage pour le personnel de santé.
- formation du personnel de santé chargé de la surveillance des Arboviroses.
- Formation du personnel de santé en biosécurité et biosureté.
3-3- Sur le plan Recherche : Projets en cours :
a. Projet de recherche Interne IPA :
Etude Entomologique et Séro-épidémiologique de l’infection à Virus du West Nile en Algérie ( 2015-2017)
Responsable du projet : Dr Z;Harrat
Partenaire du projet : Dr A.HACHID
Envergure : nationale
Financement : Projet interne IPA
Etat d’avancement : En cours
Résumé
L’Algérie, région d’Afrique du Nord limitée par le bassin méditerranéen au nord et les régions sahéliennes au sud, semble jouer un rôle de transition ou d’émergence pour le Virus West-Nile (WN) qui a pour principal vecteur un moustique appartenant au complexe Culex pipiens. Le cycle de transmission naturelle de la maladie fait intervenir principalement les oiseaux qui jouent, en tant qu’hôtes amplificateurs du virus, un rôle essentiel dans sa dissémination.
Les premiers cas humains symptomatiques de WNV en Algérie ont été décrits au sud du pays à Timimoune ( Adrar ) en 1994 où une cinquantaine de cas ont été rapportés dont huit décès. Récemment, en septembre 2012, un cas fatal de méningo-encéphalite a été rapporté à Jijel, Il s'agit jusque là du premier cas humain de WNV symptomatique dans le nord du pays. Ces données sont en accord avec les nombreux arguments qui plaident en faveur de la circulation de l’agent pathogène sur tout le territoire national et en particulier, l’aptitude des moustiques C pipiens, rencontrés en Algérie, à transmettre efficacement le virus.
La particularité du complexe Cx.pipiens est qu'il existe d'importantes différences éco-physiologiques entre ses membres, et parallèlement ils sont relativement semblables morphologiquement.
Pour mieux appréhender le rôle des différentes espèces ou sous espèces dans la transmission du WNV et de même, préciser le statut taxonomique du complexe C. pipiens, quatre sites seront étudiés Réghaia (Alger), El Kala (El Tarf), Tinerkouk (Adrar) et Djanet (Illizi). La structure des populations de C. pipiens sera abordée en analysant : (1) l’écologie et biologie des espèces, (2) leurs positions taxonomique et (3) leur degré d’infection naturelle vis-à-vis du WNV. Parallèlement une enquête sur la séroprévalence et l’incidence des infections neuro-invasives à VWN sera effectuée chez la population vivant dans les zones d’étude.
Les résultats de cette étude nous permettront (i) de définir la position taxonomique des espèces du complexe C. pipiens présent en Algérie (ii) de fournir un indicateur prédictif de la transmission des virus WN et enfin (iii) d’évaluer le degré de transmission et de l’endémicité de la maladie. Ainsi, il sera possible d’identifier les couples virus/vecteur les plus performants. Cette mesure est essentielle pour prédire les risques épidémiologiques que représente l’introduction d’un arbovirus dans un environnement où les populations de moustiques locaux présentent une réceptivité à l’infection virale.
b- Projets du Réseaux
1- Projet MediLabSecure (MLS) 2014-2017
Responsable du projet : Institut Pasteur de Paris
Equipe/collaborateurs : M.Seghier , A.HACHID, F.Derrar
Envergure : Internationale
Financement : DEVCO/EuropeAid
Etat d’avancement : En cours
Résumé :
Projet qui vise à fournir des réponses collectives aux maladies virales à potentiel épidémique à travers des activités de renforcement des capacités dans la région méditerranée et la mer noire.
Il s'agit d'un projet financé par l'Union Européenne DEVCO/EuropeAid d’une durée de 4 ans (2014-2017) www.medilabsecure.com
L'objectif principal du projet est la prévention contre las maladies virales émergentes à transmission vectorielle et respiratoires ( humain et/ou animal) dans le bassin méditerranéen et la région de la mer noire par la création et la consolidation d'un réseau de laboratoires multidisciplinaire d'échanges et de collaboration pour la surveillance de ces maladies.
Ce projet est piloté par l'Institut Pasteur de Paris, coordonné par 4 institut ( IP Paris, IRD, CISA (Centre Investigation en Santé animale (Espagne) ISS ( Institut de Santé Supérieur de Santé (Italie), avec un conseil consultatif composé des représentants de l'OMS, EU, ECDC et d'autres experts à l'échelle internationale.
Actuellement, le projet Medilabsecure regroupe 19 pays.
Pour atteindre les objectifs tracées pour ce projet, des points focaux ont été désignés dans chacun des pays de la région, avec l'accord des autorités sanitaires.
Pour l'Algérie, le point focal est l'Institut National de Santé Public (INSP).
Ce projet est organisé en 05 Work packages (WP).
WP1 : coordination, communication and dissemination of the project
WP2: virologie vétérinaire.
WP3 : virologie humaine.
WP4 : entomologie médicale .
WP5 : Santé publique
Le département de virologie humaine de l'IPA fait partie du WP3, impliquant le laboratoire des Arbovirus et virus émergents, et le laboratoire de la Grippe et autres virus Respiratoires.
2- Projet RAF5073 " Strengthening Africa's Regional Capacity for Diagnosis of Emerging or Re-emerging Zoonotic Diseases, including Ebola Virus Disease (EVD), and Establishing Early Warning Systems " 2015-2020
Responsable du projet : Département de coopération technique de l'IAEA / COMENA
Coordinateur du projet : Dr Hachid
collaborateurs : A.HACHID, C. BENBETKA , F.KHARDINE , N.BOURDJOUL.
Envergure : Internationale
Financement : IAEA
Etat d’avancement : En cours
Résumé :
Projet qui vise à renforcer le contrôle des zoonoses émergentes en Afrique par la détection précoce et sécurisée des agents pathogènes dans la faune sauvage et le réservoir.
Il s'agit d'un projet financé par l'Agence Internationale de l'Energie Atomique ( IAEA) pour une durée de 5 ans à partir de 2015.
Ce projet est piloté par le département de coopération technique , division Afrique de l'IAEA
le laboratoire des arbovirus et virus émergents a été désigné par le MSPRH pour le coordination du projet en Algérie.

Laboratoire des oncogènes viraux

Dr Melouli Hamid
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Dr MELOULI Hamid est Membre élu du conseil scientifique de l’IPA de 2001-2004/ 2004-2007
Responsable de l’Unité Herpès virus de 2004 à 2009 (Service virus et cancers)
Membre élu du conseil scientifique de l’IPA de 2013 à 2016
Membre du Comité Médical National de pathologies du col utérin (2007-2009)
Membre de la commission de recherche de l’IPA
Membre de la Société internationale des maladies infectieuses (ISID)
Séjours scientifique de haut niveau (CNRS/INSERM/OMS)
Laboratoire de Virologie et Pathogenèse Virale (Faculté de Médecine, RTH Laênnec, Lyon France;
Hôpital Robert Debré U120, Paris ;
Laboratoire Marcel Mérieux, Lyon ;
Laboratoire d’Immunité et Biothérapie des muqueuses, U743 de l’INSERM, Paris ;
Laboratoire de Physiopathologie, U563 de Toulouse Purpan de l’INSERM.
Institut Alfred Fournier 24 Bd St Jacques, Paris
1- Présentation du Laboratoire:
Notre laboratoire compte trois Unités :
1-Unité de diagnostic
2-Unité de culture cellulaire
3-Unité de biologie moléculaire et cellulaire des tumeurs
2- Missions du laboratoire:
Les principales activités du laboratoire concernent :
Le diagnostic des infections à Epstein-Barr Virus (EBV) et HHV8;
La mise en place des techniques de biologie moléculaire avec comme objectif l’étude des mécanismes d’oncogenèse virale et d’application pratique dans le domaine du diagnostic ;
La formation du personnel venant de CHU et des Universités du territoire national pour la préparation de Masters ou de thèses.
2-1- sur le plan Diagnostic
2-1-1 Unité diagnostic
Opère le diagnostic des pathologies associées aux gamaherpesvirus (EBV et HHV8) dans un contexte:
De primo infection
Pour apporter des arguments étiologiques en cas de pathologies tumorales
Pour prédire l’émergence d’un lymphome chez l’immunodéprimé
Pour dépister l’infection lors d’un don d’organe.
Une panoplie de techniques liée à l’exercice du diagnostic est utilisée :
IFI, ELISA, Fixation du complément, test d’avidité, PCR nichée, PCR en temps réel, Immunoblot par amplification de la chimiluminescence et immunohistochimie par amplification de signal.
2-1-2- Unité de culture cellulaire
Cette unité est dédiée à la culture de lignées cellulaires établies et de cellules primaires:
Culture de cellules lymphoblastoides EBV positives pour la préparation d’antigènes EBV (EA, VCA) qui servirons comme source d’antigènes au diagnostic;
Isolement de souches EBV à partir de culture de lymphocytes B du sang périphérique de patients atteints de NPC.
Culture de cellules épithéliales tumorales du nasopharynx pour l’étude transcriptionnelle et traductionnelle de certains gènes impliqués dans la cancérogénèse.
2-2- Sur le plan Formation:
De résidents de spécialité de microbiologie;
De Masters;
De doctorants;
Les autres missions du laboratoire portent sur :
Le transfert de technologies,
Poursuite du développement des techniques de biologie moléculaire ;
De l’échange de l’acquis technique entre différentes structures biomédicales et de recherche.
2-3- Sur le plan Recherche: 
Les travaux sont centrés sur la recherche de facteurs cliniques, virologiques et immunologiques associés aux cancers.
Notre équipe focalise ses recherches sur l’association de l’EBV et HHV8 avec certains cancers (en particulier l’association de l’EBV avec le cancer du nasopharynx).
2-3-1- Collaboration nationale
Effet antiviral et apoptotique des extraits de plantes (Quercitine, rutine, naringinine, alpha tocophérol, nicotinamide, propolis) sur les lignées cellulaires immortalisées (Raji et P3HR-1)
Les thérapies utilisées pour traiter le cancer sont souvent associées à la toxicité et aux effets indésirables. Pour cela, les plantes sont certainement prometteuses pour le développement de nouveaux agents anticancéreux avec peu ou pas de toxicité. Diverses études ont indiqué les nombreux rôles de composé naturel, présentant une excellente activité anticancéreuse. Dans ce contexte un travail portant sur l’effet antiviral (réplication du virus Epstein-Barr) et apoptotique des extraits de plantes sur les lignées cellulaires immortalisées par l’EBV (P3HR1 et Raji) a été amorcé en 2015 dans le cadre d’une collaboration avec le département de microbiologie faculté des sciences de la nature et de la vie de l’Université Ferhat Abbas de Sétif.
2-3-2- Collaboration internationale
Projet de coopération international à fonctionnement sans budget
Etude virologique et génétique de cas algériens de NPC. Coopération Franco-Algérienne en recherche médicale. Ce projet et la suite des accords Inserm / DPGRF projet 2007 – 2008. Dr B Mariamé (Responsable du projet), Centre de Physiopathologie Toulouse Purpan U563 de l’INSERM
Ce projet porte sur l’analyse des souches virales mises en évidence à partir de prélèvements de patients atteints de NPC. Nous nous proposons donc d’analyser une série de cas de NPC Algériens sous les aspects virologique et génétique. Dans une étude antérieure, nous avons montré que les souches virales présentes dans la tumeur et les lymphocytes d’un même patient étaient toujours différentes. Nous voulons donc confirmer ces résultats sur une cohorte plus importante de patients bien caractérisés sur le plan génétique (HLA) et en caractérisant certains gènes EBV des souches virales présentes en différents sites de patients appartenant aux deux pics d’âge (enfants et adultes).
Recherche d’une association de l’Epstein-Barr virus et HHV8 et étude d’une interaction possible de ces deux virus dans les lymphomes Hodgkiniens et non Hodgkiniens. U955, IMRB équipe 16 (Dr H.Hakim), développement lymphoïde normale et dans l’infection à VIH, Hôpital Henri Mendor. 51, avenue du Maréchale De Lattre De Tassigny, Créteil, France.
Ce travail portera aussi sur les modes de transmission de l’HHV8, l’étude de la réponse de l’hôte, la variabilité génétique de ce virus, et la clonalité virale et cellulaire des tumeurs associés.

4- Publications:
www.pasteur.dz
www.ijlpr.com
www.ncbi.nlm.nih.gov/pumed

Laboratoire Herpes Virus/ Papillomavirus

Laboratoire des Virus Rougeole, Oreillons et Rubéole

Dr.Mohamed Amine BELOUFA
Pharmacien maitre-assistant spécialiste en Microbiologie médicale
Mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél:+213 21 37 69 76 

Diplôme  d’état en Pharmacie.
Diplôme d’études médicales spécialisées (DEMS) en microbiologie.
Diplôme de virologie systématique (Institut Pasteur de Paris).
Diplôme de statistiques appliquées à la médecine et à la biologie médicale « CESAM ».
Diplôme de Statistiques appliqués à la Recherché Clinique « STARC ».
Membre du S/Comité de Confinement des poliovirus.
Membre du Groupe d’Intervention Rapide (GIR) en cas de menaces sanitaires à potentiel épidémique
2- Présentation du Laboratoire :
Unité de Sérologie
Unité de Culture cellulaire
Unité de Biologie Moléculaire
3- Missions du Laboratoire :
Les activités du laboratoire s’inscrivent dans les domaines suivants:
Diagnostic courant pour la Rougeole, la Rubéole, les oreillons et les infections à Parvovirus B19.
Santé publique et Référence dans le cadre de la surveillance de la Rougeole en vue de son élimination et la Rubéole pour la prévention du syndrome de rubéole congénitale (SRC).
Formation et de recherche appliquée.
2-1-Sur le plan Diagnostic :
Unité de Sérologie
- Recherche des IgM/IgG pour la Rougeole, la Rubéole, les oreillons et le Parvovirus B19 par des tests immunoenzymatiques (CMIA ou EIA).
- Réalisation du test d’avidité des IgG pour la Rubéole.
Unité de Biologie Moléculaire
- Détection du virus de la Rougeole, la Rubéole, les oreillons et le Parvovirus B19 par PCR conventionnelle et/ou PCR en temps réel.
- Génotypage des souches isolées par séquençage.
Unité de Culture cellulaire
- Isolement sur lignée cellulaire adaptée du virus de la Rougeole, la Rubéole ou des oreillons à partir de prélèvements respiratoires et/ou urinaires  
2.2-Sur le plan Référence :
Le Laboratoire National de Référence de la rougeole accrédité par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est chargé de la surveillance virologique de la Rougeole, pour son élimination, et de la Rubéole, pour la prévention du Syndrome de Rubéole Congénital (SRC).
La surveillance active de ces deux infections virales est basée sur l’investigation sérologique de toute éruption fébrile.
Les missions du CNR rougeole sont :
(1) Confirmation des cas suspect de rougeole et de rubéole, par la sérologie (ELISA) en utilisation des kits fournis par OMS,
(2) Confirmation des épidémies de Rougeole ou de Rubéole.
(3) Isolement et génotypage des souches virales de Rougeole ou de Rubéole.
(4) Partage hebdomadaire de la base de donnée avec le ministère de la santé et l’OMS.
(5) Participation à la veille et l'alerte dans le cadre de la surveillance épidémiologique de la rougeole et la rubéole.
(6) Formation des personnels de santé dans son domaine d'activité.
(7) Effectuer au besoin des enquêtes sérologiques sur le terrain (Enquête séro-épidémiologique sur la rougeole, la rubéole et les oreillons avec L’INSP en cours).
 2-3-Sur le plan Formation :
- Initiation des résidents en microbiologie médicale aux techniques de sérologie et de biologie moléculaire utilisées au laboratoire pour le diagnostic et la surveillance épidémiologique.
- Encadrement des mémoires de fin d’étude.
- Accueil des étudiants en sciences biologiques pour des stages de perfectionnement.

Centre de Prélèvement Virologie

Docteur ALI LILA- Chef de Centre 

E-mail :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Docteur en médecine Générale en 2005, a occupé multiples poste depuis la même année tels que :

Médecin Généraliste au niveau de la polyclinique de BIRKHADEM

Gérant de pharmacie Médecin urgentiste au niveau d’une clinique privée

Chargé d’études avant d’occuper le poste de Chef de Centre à l’Institut Pasteur Algérie

Candidat en première année au Certificat d’études spécialisées en Allergologie

Attestation de Participation à la formation sur l’ISO 9001

Missions du Centre de prélèvement :

A. Vis à vis du patient :

Accueil des patients et organisation des demandes

Prélèvement sanguins

Enregistrement des prélèvements

Etablissement des fiches de résultats

Remise des résultats aux patients

B. Vis-à-vis des laboratoires :

Centrifugation et préparation des prélèvements pour analyse

Transmission des prélèvements aux laboratoires

Réception des résultats des laboratoires

Coordination entre les EPH et les laboratoires

C. Vis-à-vis des EPH :

Accueil des convoyeurs des EPH toute les Wilaya

Réception des prélèvements

Vérifier la quantité et la conformité de la consistance des prélèvements

Coordination entre les EPH et les laboratoires


Horaires d'ouverture : de Dimanche à Jeudi 08h:00 à 12h:00 pour les prélèvements

Les prélèvements ne sont pas soumis à des rendez-vous

Aucune précaution n'est exigée

Le délais de remise de résultats varie selon la nature de l'analyse et va de 03 à 20 jours

Le bon de paiement est obligatoire pour le retrait des résultats.

Laboratoire des Entérovirus, Laboratoire de National de référence OMS pour la surveillance de la poliomyélite

Dr ANES-BOULAHBAL Dahbia Leila

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél/fax : +213 21 37 69 76

Docteur en médecine vétérinaire, titulaire d’un diplôme de maîtrise de sciences biologiques et médicales (Paris XI, 2002)
Titulaire du cours Pasteur de virologie systématique obtenu avec mention bien. (Paris, 2008)
Titulaire du diplôme de « formateur en biosécurité » OMS
Recrutée à l’IPA en qualité de chargée d’études en mai 2004. en charge de nombreux projets dont la surveillance des entérovirus dans l’environnement et le génotypage des EVA 71.
Membre du Comité de la wilaya d’Alger d’éradication de la poliomyélite CWEP
Membre du sous-comité de confinement des poliovirus
Responsable du laboratoire des entérovirus depuis Mai 2017,

Présentation du Laboratoire :
Le laboratoire des Entérovirus a pour thèmes principaux le diagnostic des infections à entérovirus, en particulier les infections du système nerveux central, et le diagnostic des infections entériques d’origine virale. Cela permet au laboratoire de mener des activités de surveillance et de recherche appliquées. En santé publique, il a pour rôle principal la surveillance de la circulation des Poliovirus. Dans ce cadre, il est Laboratoire National Accrédité OMS pour l’éradication de la Poliomyélite depuis 2000 et à Activité Régionale (Laboratoire Polio pour la Différenciation Intratypique : DIT) depuis 2013.
L’Algérie à été certifié « libre de polio » en novembre 2016, depuis et suiteaux recommandations de l’OMS, le laboratoire surveille la circulation des poliovirus dans l’environnement. Cette surveillance a pour but d’apporter l’assurance de l’absence/non circulation des poliovirus dans les localités couvertes et le plus souvent peu performantes ; et d’apporter une preuve supplémentaire du retrait du trivalent (VPOt) et mVPO2.
En outre, il est également terrain de formation pratique en virologie pour les spécialistes médicaux en Microbiologie.
Unité 1: Unité diagnostic des Entérovirus
Unité2: Unité de Laboratoire référence OMS pour l’éradication des poliovirus PFA
Unité 3: Unité de Laboratoire référence OMS pour l’éradication des poliovirus Surveillance environnementale
Unité 4 :Unité des virus des gastroentérites

4- Missions du Laboratoire :
Le laboratoire assure les activités de diagnostic, de formation et de recherche. Ses missions comprennent :
4.1-Sur le plan DIAGNOSTIC :
Présentation succincte du diagnostic et des activités des unités
par unité :
Unité 1: recherche des entérovirus d’une façon générale dans les LCR, selles, sérum prélèvement de gorge, et différent liquides organique dans le cadre du diagnostic des : méningites, conjonctivites, péricardites ou autres pathologies d’origine virale
Les techniques utilisées : isolement sur lignées cellulaires, séroneutralisation, titrage, identification par PCR en temps réel
Unité 2: Recherche des poliovirus dans les selles des enfants atteint de paralysie flasque aigue PFA dans le cadre de l’initiative mondiale d’éradication de la poliomyélite.
Les techniques utilisées : isolement sur lignées cellulaires, séroneutralisation, titrage, identification par PCR en temps réel
Unité 3 : Recherche des poliovirus dans l’environnement (eaux usées)
Les techniques utilisées : Technique de concentration des eaux usées, isolement sur lignées cellulaires, séroneutralisation, titrage, identification par PCRen temps réel
Unité 4 : Diagnostic du rotavirus dans les selles, eaux usées
Les techniques utilisées : ELISA, génotypage par PCR

Les techniques utilisées au laboratoire :

a-Culture cellulaire :
Entretien des lignées cellulaire par trypsination: RD, L20B, A549, BGM, Hep2,…etc
Congélation et décongélation des cellules

b-Isolement sur lignées cellulaires :
Préparation de tubes et boîtes pour inoculation
Traitement des prélèvements des selles pour inoculation
Concentration et traitement des prélèvements d’eaux usées
Suivis d’un prélèvement en culture et reconnaissance d’un effet cytopathogène
Titrage d’un entérovirus en culture cellulaire, calcul du titre en DICT50
Titrage par plage de lyse sous agarose, calcul du titre en UFP
Identification d’un poliovirus par séroneutralisation
Dosage d’anticorps par séroneutralisation

c-ELISA
d-Biologie moléculaire :
Extraction d’acides nucléiques : méthode des colonnes de silice et méthode manuelle PCR et RT-PCR classique, électrophorèse, visualisation et interprétation des gels d’agarose
PCR en temps réel (Différenciation intratypique et screening VDPV)
Analyse de séquences

4.2-Sur le plan FORMATION :
Encadrement des résidents de Microbiologie, en moyenne une cinquantaine annuellement, par l’équipe du laboratoire, des différentes facultés de Médecine d’Algérie, pour un stage de formation en Virologie de 4 semaines, pour l’apprentissage, essentiellement, des techniques diagnostiques en cultures cellulaires et en biologie moléculaire
Formation des étudiants de biologie en vue de l’obtention du diplôme de master1 et 2.
Stage de perfectionnement pour les étudiants en thèse.
Stage de perfectionnement ou d’apprentissage sur les techniques de culture cellulaire ou biologie moléculaire.

4.3-Sur le plan RECHERCHE : Projets en cours :

Projet Biennal 2018-2019 OMS : Plan national/régional de surveillance de la circulation des poliovirus dans l’environnement (eaux usées) mis en œuvre depuis Août 2017, et projet d’extension au niveau du territoire national renforcée par une formation en géolocalisation des sites de collecte des eaux usées.
Depuis 1996 aucun poliovirus sauvage n’a été isolé dans la population cible. En novembre 2016 l’Algérie a été déclarée « libre de poliovirus ». Pour s’assurer de l’éradication de la poliomyélite une recherche des poliovirus (PV2 et sauvages), qui circuleraient de façon silencieuse dans la communauté, a été entreprise par le laboratoire sur recommandantion de l’OMS à partir des eaux usées contaminées par les déchets humains.
En outre, cette méthode de surveillance est aussi un moyen potentiel pour la recherche de poliovirus dérivés de vaccin (VDPV) et la circulation des entérovirus non polio (EVNP) qui prennent une importance croissante.