République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Département Parasitologie

Présentation du Département

Biographie du Chef de Département

Laboratoire de Mycologie Médicale

Dr Kellou Dahbia née Ould Ali 

Email : kellou _dahbia.yahoo.fr  Tel : 023 36 75 11

Pharmacienne, Maître assistante hospitalo- universitaire  en parasitologie  Mycologie

Titulaire d’un CES de Mycologie Médicale obtenu à l’Institut Pasteur de Paris

Membre du CPRS (comité pédagogique régionale de spécialité de Parasitologie Mycologie)

 II) Présentation du laboratoire

Le laboratoire  se compose de 03 unités :

Unité champignons  filamenteux

Unité champignons levuriformes

Unité  sérologie

III) Missions

Le laboratoire assure les activités de diagnostic, de formation et de recherche

Diagnostic

a) Mycologie

Chaque unité assure le diagnostic mycologique des mycoses superficielles et  profondes.

Activité de référence  consiste en une identification de souches au profit des Structures de l’I.P.A.. ainsi que pour d’autres organismes externes

Antifongigramme : étude de la sensibilité des souches aux antifongiques pour les Levures seulement. 


b) Sérologie

1) Sérologie : la recherche d’AC circulants  pour les affections profonds tels que l’Aspergillose, candidose est réalisée  par les technique ELISA et IEP.

2)  La recherche d’Antigènes circulants est faite pour Aspergillus fumigatus et Candida albicans par ELISA. 

3) La recherche d’antigène cryptococcique se fait par un test d’Immunomachromatographie .

Activité de Formation

Le laboratoire encadre des mémoires de stagiaires en fin de cursus de Master II issus d’universités algériennes  ainsi que des doctorants en pharmacie.

Il assure également des stages de perfectionnement pour étudiants en provenance d’autres universités.

Activité de recherche :

Thèse de doctorat en sciences médicales en cours de réalisation pour le  Dr Hamroune Zohra, Directrice de thése : Pr Bachi (IPA)

Sujet : Etude épidémiologique de la Cryptococcose en Algérie.

Résume : L’épidémiologie de la Cryptococcose consiste en une étude rétrospective et prospective de la cryptococcose en Algérie chez l’immunocompétent et chez l’immunodéprimé avec identification  des  risques pour la population étudiée. Une recherche du cryptococcus dans l’environnement  sera envisagée. Par ailleurs, le sérotypage des souches isolées (cliniques et environnmentales)  ainsi que le génotypage  de chaque sérotype identifié seront  realisés Enfin l’étude de la sensibilité des souches isolées permettra  d’étudier l’éventuelle résistance des souches algériennes aux antifongiques.

  Divers : Entretien  de la mycothéque :

Nous disposons d’une mycothèque comportant des souches de champignons Levuriformes et filamenteuses .Cette banque de microorganismes sert pour les besoins internes du laboratoire (Ag, tests de sensibilité in vitro et / ou in vivo Ainsi qu’à la formation.

Laboratoire de Biologie Parasitaire

Pr Bachi Fatma 
Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél: 023.36.75.16
Pr Bachi Fatma est Professeur en Parasitologie - Mycologie.

1-Présentation du Laboratoire:Le laboratoire de biologie parasitaire fait partie du département

2-Mission du Laboratoire 
Le laboratoire de biologie parasitaire a pour mission le diagnostic, la recherche et la formation.
Il se compose de 05 unités : 
Unité leishmanioses
Unité toxoplasmose: Centre National de Référence
Unité helminthoses
Unité coprologie parasitaire
Unité biologie moléculaire
Il dispose également d’une animalerie qui sert au diagnostic et à la recherche.

2-1 Sur le Plan Diagnostic:

Unité Leishmanioses :
Cette unité assure le diagnostic de la leishmaniose cutanée, la leishmaniose viscérale et la leishmaniose canine. Elle est subdivisée en 3 sous unités.
Sous unité diagnostic direct : sont traités au niveau de cette sous unité les prélèvements cutanés dans le cadre du diagnostic de la leishmaniose cutanée et les moelles osseuse et le sang périphérique pour le diagnostic de la forme viscérale.
Les prélèvements sont traités par un frottis colorés par et une mise en culture alors que le sang est traité par la technique de LeucoCytoConcentration (LCC).
A côté du diagnostic direct classique, le laboratoire assure le diagnostic moléculaire par PCR.
Sous unité diagnostic sérologique : il est assuré par la technique d’immunofluorescence et confirmé par le Western Blot.
Sous unité souches de Leishmania : les souches isolées des différents produits pathologiques sont entretenues et cryoconservées.
Unité Toxoplasmose : Centre National de Référence Toxoplasmose ( CNR Toxoplasmose).
Cette unité assure le diagnostic de la toxoplasmose. Elle a été érigée en Centre Nationale de Référence Toxoplasmose par l’arrêté ministériel numéro 22 du 14 mars 2003 émanant du Ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière sur la base d’un cahier de charge qui est la suivant : 
Le CNR Toxoplasmose doit répondre à :
De confirmer une contamination maternelle au cours d’une grossesse et évaluer le risque fœtal par l’association de plusieurs techniques performantes.
De confirmer l’atteinte congénitale à l’accouchement et faire le suivi des nouveaux nés atteints.
De travailler en réseau clinico-biologiques (Gynécologues – Biologistes – Pédiatres) pour une meilleurs prise en charge mère-enfant.
De confirmer le diagnostic d’une réactivation toxoplasmique chez les sidéens et dans les atteintes oculaires.
D’évaluer le statut immunitaire d’un donneur et d’un receveur d’un greffon (Moelle osseuse- foie – cœur – etc..).
D’isoler et de typer les souches algériennes de Toxoplasma gondii.
Afin de respecter les exigences du cahier de charge plusieurs techniques sont utilisées à savoir :
Techniques immunoenzymatiques : CMIA, Indice d’Avidité et Western Blot
Diagnostic moléculaire : PCR
Inoculation des produits pathologiques à la souris blanche BalbC.
Le CNR a réussi a créer un réseau clinico-biologique composé de Pédiatres, dont le Pr Z. Arrada qui prend en charge les cas de toxoplasmose congénitale, les biologistes et les ophtalmologues dont Pr Chachoua qui prend en charge les choriorétinites toxoplasmiques.
Unité Helminthoses : 
Cette unité s’occupe du diagnostic de 4 helminthoses essentiellement, l’hydatidose, la bilharziose uro-génitale, la distomatose hépatobiliaire et la toxocarose . 
A coté du diagnostic des helmintoses, l’unité d’helminthologie, assure le diagnostic du paludisme et de l’amibiase tissulaire.
Le diagnostic de ces parasitoses est assuré par les techniques suivantes : 
Diagnostic de l’hydatidose
Examen Direct : recherche de crochets dans la vomique hydatique
Examen sérologique : par la technique d’Hémagglutination passive et confirmation par Western Blot.
Diagnostic de la Bilharziose uro-génitale
Examen Direct des urines et par examen sérologique par Hémagglutination passive.
Diagnostic de la Distomatose Hépato-biliaire : se fait un examen sérologique, la technique d’Hémagglutination passive.
Diagnostic de la Toxocarose : se fait par la technique Western Blot
Diagnostic de l’Amibiase tissulaire : se fait par un examen sérologique par la technique d’Hémagglutination passive.
Diagnostic du Paludisme : est réalisé par un frottis et une goutte épaisse.

 Unité Coprologie parasitaire
Au niveau de cette unité est réalisé l’examen parasitologique des selles des prélèvements vaginaux et d’autres produits pathologiques.
L’examen est réalisé par un examen direct, des techniques de concentration et des frottis colorés.

 Unité de Biologie Moléculaire :
Cette unité s’occupe du diagnostic moléculaire (PCR) de deux parasitoses, la toxoplasmose et la leishmaniose viscérale comme elle assure la caractérisation moléculaire, dans le cadre d’étude épidémiologique, des souches de Leishmania, de Blastocystis et de Cryptosporidium.

2-2 Sur le Plan Formation
A côté de l’activité diagnostic, le laboratoire Biologie Parasitaire est validé comme terrain de stage. Il assure la formation graduée et post-graduée 
Le laboratoire encadre des mémoires de stagiaires en fin de cursus Master II issus d’universités Algériennes, des étudiants de 6 é année de pharmacie de la faculté de médecine d’Alger ainsi que les thèses de doctorat d’état.
sur le Plan Recherche
Etude épidémiologique de la Blastocystose dans l’algérois
Caractérisation moléculaire des souches de Leishmania isolées de nos patients et des chiens
Séroprévalence de la leishmaniose viscérale dans le foyer d’Illizi et portage asymptomatique
Prévalence de la Résistance des souches de Leishmania aux dérivées de l’antimoine
Caractérisation moléculaire des Souches de Cryptosporidium

Laboratoire d'Eco-Épidémiologie Parasitaire et Génétique des Populations

Biographie du Pr. Zoubir Harrat:


Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél: + 213 (0) 23 36 75 49

Pr. Zoubir Harrat est médecin de santé publique, parasitologue, spécialiste en médecine tropicale avec 25 ans d'expérience dans la recherche sur l'éco-épidémiologie, l'entomologie et la biologie et un intérêt particulier pour les leishmanioses et le paludisme.
Il a obtenu son diplôme de médecine en 1983 et a ensuite lancé son travail de recherche opérationnelle sur la leishmaniose en tant que chercheur à temps plein à l'Institut Pasteur d'Algérie où il a commencé sa spécialisation en parasitologie médicale.
En 2006, il a soutenu sa thèse de doctorat sur la leishmaniose canine à l'université d'El Tarf.
Il est membre expert du comité national de pilotage pour le contrôle des maladies à transmission vectorielle (leishmaniose, paludisme, arboviroses).
Il est également conseiller temporaire de l'OMS sur la leishmaniose et les maladies tropicales négligées et membre de la Task Force et du comité national d'experts pour les maladies à potentiel épidémique.
Membre de la société algérienne de parasitologie médicale et de mycologie, il a collaboré étroitement avec de nombreux partenaires travaillant sur des maladies à transmission vectorielle au sein de consortiums ou de projets internationaux. Il a également mené de nombreux projets de recherche ayant pour résultat plus de 52 publications internationales et nationales récompensées par le "scopus award" Elsevier en 2012.
Il est membre fondateur de l'Académie Algérienne des Sciences et des Technologies et dirige l'Institut Pasteur d'Algérie depuis septembre 2016.

Publications: https://www.researchgate.net/profile/Zoubir_Harrat

Laboratoire d’Eco-Epidémiologie Parasitaire et Génétique des Populations

1-Présentation du Laboratoire Le laboratoire d’Eco-Epidémiologie Parasitaire et Génétique des Populations est un laboratoire dédié à la caractérisation et le contrôle des maladies à transmission vectorielle. 2-Missions du Laboratoire : Le laboratoire assure les activités de diagnostic, de formation et de recherche. 

2-1 Sur le Plan Diagnostic Le laboratoire est structuré en trois unités fonctionnelles unité d’entomologie médicale, Unité d’Eco-épidémiologie et bio-statistiques Unité de biologie moléculaire et Génétique des populations. Diagnostic sérologique des Rickettsioses, Bartonelloses et Coxielloses. La technique utilisée pour le diagnostic sérologique est l’Immunofluorescence Indirect (IFI). Diagnostic des Borrélioses. Le diagnostic des borrélioses a été suspendu temporairement par manque de réactifs Ses activités sont axées spécialement sur les leishmanioses, le paludisme, les rickettsioses et les borrélioses. Le laboratoire assure, en outre, les activités du Centre National de Référence des Leishmanioses (CNRL) et contribue au programme national de lutte contre ces maladies et leur surveillance. Par ailleurs, notre laboratoire fait partie du laboratoire de recherche agrée par le MESRS intitulé « Biodiversité et Environnement : Interactions, Génomes.arrêté n° 145 du 14/04/2012. 2-2 Sur le Plan Formation une formation a eu lieu du 25 au 29 septembre 2016 à l’annexe Pasteur de Sidi Fredj, un cours de formation sur l’entomologie du paludisme, Il s’agit d’une formation théorique et pratique des techniciens des services de prévention et des SEMEP des wilaya du sud du pays chargés du programme de lutte antipaludique, sur les notions entomologiques de base servant à la surveillance des vecteurs du paludisme en Algérie et à la supervision de la lutte antivectorielle. Des cours théoriques et pratiques ont été dispensés par l’équipe de notre laboratoire.

2-3 Sur le Plan Recherche: Durant l’année 2016, l’équipe de notre laboratoire a publié ou a participé à la publication de 09 articles dans des revues internationales, présenté ou a été associée à 08 communications internationales et 03 communications nationales. Projets de recherche à financement externe en cours 1. Projet ACIP A02-2014 « Bionomics, Receptivity to Plasmodium falciparum and Susceptibility to insecticides of Anopheles sergenti in the Maghreb » Ce projet (2014-2016) financé par le RIIP a pour but d’étudier la bionomie vecteur potentiel du paludisme, Anopheles sergentii, sa compétence vectorielle vis-à-vis de P.falciparum souches tropicales, et sa sensibilité aux insecticides dans les pays du Maghreb. Les partenaires de ce projet sont l’IPA (Dr Harrat Z, coordinateur), l’IPTunis (Pr K Aoun), l’IPMaroc (Dr M Sarih M) et l’IPParis (Pr C Bourgouin). 2. Projet MedilabSecure : Le projetMediLabSecure, financé par la Commission européenne, vise à créer un cadre de collaboration en vue d'améliorer la surveillance des maladies transmissibles en particulier les arboviroses, la biosécurité, la communication et la formation entre les laboratoires de la région de Méditerranéenne et de la mer Noire, incluant 19 pays. La durée de ce projet est de 4 ans (2014-2017). Notre laboratoire a été sélectionné pour le WP4, entomologie médicale, en interaction avec les trois autres groupes de MediLabSecure : la santé humaine, la santé animale et la santé publique. 3. Projet OMS Biennium 2016-2017 : Maladies Transmissibles 1.3. Malaria Ce projet à pour objectif de soutenir le programme national de lutte antipaludique par le renforcement des capacités du personnel chargé de la lutte contre le paludisme à travers une formation axée sur la surveillance entomologique du paludisme et la lutte antivectorielle.

Laboratoire Thérapeutique Antiparasitaire et Neuro-Parasitologie