République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Département de Médecine Préventive et d'Analyses Médicales

Présentation du Département

Département de Médecine Préventive et Analyses Médicales comprend :
quatre (04) centres et deux (02) Laboratoires
-Laboratoire de biologie clinique ( Dr BOUZENAD)
-Laboratoire de Bio pathologie (Dr BOUAOUNI)
-Centre de Vaccination Antirabique (Dr MAHIOUT)
-Centre des Vaccinations Internationales (Dr HARCHI)
-Centre des Prélèvements (Dr OUAHRANI)
-Centre de Médecine Préventive (Dr SOUFI)

Biographie du Chef du Département

   images/pasteur/PHOTOS/dg-45.jpgDr Abderrezak SOUFI  

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Tél/Fax: 00 213 67 65 17

- Diplôme de docteur en médecine : Avril 1990. Université d’Alger
Faisant fonction d’interne au Centre de Transfusion Sanguin de PONTOISE (VAL D’OISE FRANCE) : du 2 mai 1991 au 30 avril 1993.

- Validation du stage de biologie médicale (hématologie et virologie appliquée aux dispositions légales de la transfusion sanguine : du 2 mai 1991 au 31 octobre 1991(CTS DE PONTOISE France)

- Titulaire de l’attestation CESAM (cours d’épidémiologie et de statistiques appliquées à la médecine) : Décembre 1997 au 25 mars 1998 à l’Institut National de Santé Publique

- Titulaire d’une attestation du 5ème cours international d’épidémiologie et d’informatique appliquée (CIEIAA) en Afrique : Kribi (CAMEROUN) du 8 avril 2002 au 3 mai 2002

- Instructeur au 1er  cours d’épidémiologie d’intervention et d’informatique appliquée des pays riverains de la méditerranée occidentale (EPIM) : Institut Pasteur de Tunis (TUNISIE) 23 février 2004 au 19 mars 2004

- Titulaire d’une attestation (Atelier ACIP SIG Télédétection organisé par le CERMES du 29 novembre 2004 au 6 décembre 2004 : Niamey (NIGER)

- Instructeur au 2ème  cours d’épidémiologie d’intervention et d’informatique appliquée des pays riverains de la méditerranée occidentale (EPIM) : Institut Pasteur d’Alger (ALGERIE) 4 février 2006 au 1er  mars 2006

- Membre du bureau des experts de la rage du continent Africain de 2008 à 2013 (AfroReb).

- Membre du bureau des experts de la rage du (MeeReb) de 2014 à ce jour.

- Membre du comité national des experts de la rage 

- Membre technique de l’Alliance mondiale de la rage

- Président du comité d’ouverture des plis et évaluation technique (Marchés Publiques

- Membre du Comité du suivi des activités commerciales et production de l’ (IPA.)

- Collaborateur-expert : projet de recherche RebMed contrôle (rage des chiroptères) 2007.

- Collaborateur-expert du projet RABMED Control :« Identification écologique et épidémiologique des facteurs clé de la dynamique et du contrôle de la rage en Afrique du Nord et implications sur le statut de la rage dans le Sud-ouest Européen » Chef de projet : Dr BELKAID E.

Fonctions :
- CHEF DE LABORATOIRE SERODIAGNOSTIQUE DES INFECTIONS VIRALES : du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2004 
- CHEF D’UNITE EPIDEMIOLOGIE D’INTERVENTION ET DE VACCINOVIGILANCE : depuis le 1er janvier 2005 au 11 Juillet 2012.
- DIRECTEUR COMMERCIAL : du 12 Juillet 2012 au 31 Octobre 2013.
- CHEF DU DEPARTEMENT MEDECINE PREVENTIVE ET ANALYSES MEDICALES depuis le 1er Novembre 2013 à ce jour.
- CHEF DE CENTRE MEDECINE PREVENTIVE depuis Janvier 2014 à ce jour

Laboratoire de Biologie Médicale

images//pasteur/Bouzenad.png

 Dr Bouzenad Amal

 Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   Tél /Fax : 021 67 49 30.

 Pharmacienne spécialiste en hémobiologie et transfusion sanguine :

  • 2009 Diplôme en pharmacie et obtention du concours de post graduation au département de pharmacie de la faculté de médecine d’Alger.
  • 2009 à 2013 résidente spécialiste en d’hémobiologie et transfusion sanguine au CHU Naffissa Hamoud (ex parnet) puis au centre d’hémobiologie et de transfusion sanguine (CHTS) du CHU Mustapha Pacha d’ Alger.
  • 2014 : obtention du diplôme d’études médicales spécialisé (DEMS) en Hémobiologie et transfusion sanguine avec présentation d’un mémoire sous le thème de « la sécurité transfusionnelle en consultation médicale pédiatrique» .

    Chargée de recherche à l’Institut Pasteur d’Algérie depuis Novembre 2014.

    Chef du laboratoire de biologie médicale de l’institut pasteur d’Algérie annexe El-Hamma depuis 2016.

    Enseignante en biologie médicale du technicien supérieur de l’institut national de formation supérieure paramédicale d’Alger (I.N.F.S.P.M d’Alger) à Hussein dey.

    Membre de la société algérienne de biologie clinique (SABC), depuis 2014 et membre organisateur du premier congrès de la société algérienne de pharmacie (FAP), depuis 2016.

     Présentation du Laboratoire :

    Le laboratoire de biologie médicale et son centre de prélèvement de l’institut pasteur d’Algérie est situé à l’annexe El Hamma qui est un site très accessible au grand publique de par sa situation au cœur de la capitale et sa proximité vis-à-vis de la population et des structures de santé hospitalières. Le laboratoire réalise des examens biologiques de routine et des examens spécialisés dans le domaine de la Biochimie et d’Hémobiologie. Le laboratoire joue un rôle de santé publique en assurant la réalisation d’analyses médicales par des techniques sensibles et spécifiques.

    Le laboratoire est organise en :

  • Centre de prèlevement.
  • Unite de Biochimie
  • Unité d’hémobiologie. 

    Missions du Laboratoire : 

    Le laboratoire assure les activités de diagnostic et  de formation. Ses missions comprennent

     Sur le plan DIAGNOSTIC :

    1) Unité de biochimie :

    Les bilans biochimiques réalisés sont :

  • Bilan glucidique.
  • Bilan lipidique.
  • Bilan rénale.
  • Bilan hépatique.
  • Bilan phospho- calcique.
  • Bilan martial.
  • Dosage de vitamines.
  • Bilan thyroïdien.
  • Bilan protéique.
  • Bilan cardiaque.
  • Marqueurs tumoraux.
  • Paramètres biochimiques urinaires.
  •  2) Unité d’hémobiologie :

    Les bilans hématologiques réalisés sont :

  • Bilan de cytologie hématologique.
  • Bilan d’hémostase.
  • Bilans d’immunohématologie.
  •  FORMATION :

    Encadrement des stages de perfectionnement des étudiants en Biologie et en formation paramédicale.

    Laboratoire de Bio-Pathologie

    images/pasteur/PHOTOS/bouaouni.jpg

    Dr BOUAOUNI SAIDA
    E-mail :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Tél : 021 67 33 65

    BOUAOUNI SAIDA est Docteur en médecine  1999. 

    Médecin spécialiste en Anatomie pathologie 2006

    Praticien spécialiste santé publique EPSP ain defla 2007/2011.

    Chargée de recherche au sein du Laboratoire de Biopathologie et Génétique de l'Institut Pasteur en 2011 dont elle devient chef de laboratoire en janvier 2013.

    Au mois d’avril de la même année, elle réussit le concours de grade de patricien spécialiste principal.

    Elle a obtenu l’attestation d’animation de la formation du programme national de cytopathologie de dépistage du cancer du col utérin à l’Institut National Pédagogique de la formation paramédical « Hussein-Dey Alger », en juin 2005.
    Elle a participé au séminaire Atelier, ayant pour thème « technique d’IHC Chromogénique (CISH) au laboratoire application dans le cancer du sein » octobre 2011.
    1-Présentation du Laboratoire :
    Le laboratoire dispose de deux unités :
    •Unité 1 : d’Anatomie-Histopathologie
    •Unité2 : de Cytopathologie.
    2-Missions du Laboratoire :
    Le laboratoire a pour mission :
    D’assurer des tests diagnostics (dans le cadre de la lutte contre des maladies essentiellement cancéreuses)
    Des tests pronostics
    Des tests prédictifs de réponse aux thérapeutiques ciblées.
    Ces missions ne seront accomplies que si l’on développe de façon harmonieuse les différentes activités (unités) :
    2-1-Sur le plan Diagnostic :
    1-Unité d’Anatomie-Histopathologie
    Diagnostic macroscopique
    Diagnostic microscopique
    ACCUEIL-RECEPTION-ENREGISTREMENT

    Elle débute par l’accueil des patients et la réception des prélèvements par un agent d’accueil, qui a pour mission d’enregistrer ces derniers sur un registre et sur une fiche de renseignements préétablie portant : Nom –Prénom, Age du patient, son adresse, son numéro de téléphone et tous les renseignements nécessaires concernant sa maladie
    LA SECONDE ETAPE
    Concerne la prise en charge technique des spécimens par les médecins et les biologistes :
    1- Prélèvements solides :
    •Diagnostique macroscopique assuré par les pathologistes sur biopsies, pièces d’exérèses (descriptions, mensurations, coupes, et inclusion dans des cassettes numérotées et codifiées).
    •Traitement des prélèvements assuré par les biologistes : circulation, déshydratation, déparaffinage, confection des blocs de paraffine, coupe au microtome, préparation des lames, coloration et montage.
    2- Les blocs communiqués :
    Feront l’objet de recoupes et d’étude immunohistochimique par l’utilisation d’une panoplie d’anticorps nécessaire pour un diagnostic précis, un pronostic, et aussi une démarche thérapeutique ciblée.
    La recherche de certains immunomarquage est devenue indispensable pour la prise en charge des patients ; en particulier pour les cancers.
    Actuellement, cette étude est non réalisée dans notre service par manque de réactifs
    LECTURE ET ETABLISSEMENT DES COMPTES-RENDUS
    Une fois les prélèvements techniques et confectionnés en lames histologiques et cytologiques, les médecins pathologistes procèdent à leurs lectures microscopiques minutieuses parfois difficiles.
    Ces examens microscopiques feront l’objet de comptes-rendus détaillés.
    SECRETARIAT ET ARCHIVAGE
    Une fois ces comptes-rendus rédigés, notre secrétaire prendra le relai, à faire la saisie en double exemplaire, dont un est remis sous pli fermé au patient pour le médecin traitant afin de respecter la confidentialité, et le second compte-rendu sera archivé avec la fiche de renseignement codifiée.
    Ces fiches et comptes-rendus constituent le dossier médical qui sera par la suite archivé.
    Les blocs communiqués seront remis avec les résultats aux patients qui doivent impérativement signer sur le registre afin de permettre un bon suivi.
    La base de données des comptes-rendus est sous la responsabilité de la secrétaire médicale principale qui fait l’objet d’une totale discrétion et confidentialité.
    2-Unité  de Cytopathologie:
    Les liquides (liquide d’aspiration bronchique, d’ascite, pleural, urinaire……) subissent des centrifugations et étalement du culot sur lames et sont colorées par la suite à l’hématéine-éosine, MGG.
    Les FCV sont colorés au Papanicolaou.
    Lames blanches issues de cytoponctions échoguidées communiquées,sont colorées à l’HE.
    2-2-Sur le plan Formation :
    Le laboratoire assure l’encadrement des stagiaires (biologistes) dans le cadre de stage de perfectionnement

     

    Centre de Prélèvement

    Activités :
    Accueil et Orientation des patients qui se présentent muni d’une ordonnance pour effectuer leurs analyses spécialisées relevant des différents laboratoires de l’Institut Pasteur d’Algérie.
    la codification des paramètres prescrit et orientation de malades vers la facturation.
    la prise des renseignements cliniques des malades par les médecins, (quand les fiches ne sont pas bien éclaircis car exigés par les laboratoires)

     assure la transcription et la coordination avec des agents des différents laboratoires de l’IPA.

    Personnel de la réception est chargé de la remise des résultats,
    Répartition des analyses aux différents Laboratoires:
    Les laboratoires de l’I.P.A. qui traites les analyses des malades reçus au centre de prélèvement soit externes, soit hospitaliers, sont répartis comme suit :

    1. Département d’Immunologie :

    2. Département de Bactériologie :

    3. Département de Virologie

    4. Département de Parasitologie :

    Centre de Vaccination

    Dr HARCHI Samira eps BENNAMANE
    E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Tél/Fax : 021 67 23 75
    Dr Harchi Samira est la Responsable du centre médical de vaccination de l'Institut Pasteur Alger, en particulier des vaccinations internationales, médecine des voyages et de la vaccination antirabique.
    Diplôme de docteur de la Faculté de médecine d'Alger.
    Praticien de santé publique au sein de l'Institut Pasteur d'Alger.
    Chef du centre médical des vaccinations et prélèvements de 1987 à 1993.
    Chargée de recherche et chef du centre médical des vaccinations de 1993 à ce jour.
    Membre du Comité des experts chargés de la prévention et de la lutte contre la rage depuis sa création à ce jour au Ministère de la Santé publique et de la réforme hospitalière.
    Membre du Comité de la Santé scolaire au ministère de la santé publique et de la réforme hospitalière depuis 2011.
    Publication d'un manuel en 2001 intitulé « Accidents domestiques de l'enfant » en collaboration avec l'institut national de santé publique et le Ministère de la santé et de la réforme hospitalière.
    Publication de l'instruction ministérielle numéro 4 relative à la conduite à tenir devant un risque rabique.

    1-Présentation du Centre de Vaccination
    Le centre médical des vaccinations met à la disposition du public une offre de soins médicaux et paramédicaux de proximité.Il est également ouvert au grand public.
    Il se caractérise par un exercice pluriprofessionnel, alliant le soin, la prévention et l'éducation sanitaire.
    Il a pour vocation d'offrir des soins de qualité et un niveau d'expertise élevé dans les deux domaines vers lesquels il est particulièrement polarisé à savoir :
    - Conseils aux voyageurs et leur prise en charge : Centre des vaccinations internationales
    Le Centre Médical participe aussi à des actions de formation, d'enseignement et de recherche

    Centre de Médecine Préventive

    images/pasteur/PHOTOS/soufi.jpg

    Dr Abderrezak SOUFI 
    E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél/Fax: 00 213 67 65 17 
    Diplôme de docteur en médecine : Avril 1990. Université d’Alger
    Diplôme de docteur en médecine : Avril 1990. Université d’Alger
    Faisant fonction d’interne au Centre de Transfusion Sanguin de PONTOISE (VAL D’OISE FRANCE) : du 2 mai 1991 au 30 avril 1993.
    Validation du stage de biologie médicale (hématologie et virologie appliquée aux dispositions légales de la transfusion sanguine : du 2 mai 1991 au 31 octobre 1991(CTS DE PONTOISE France)
    Etudiant 3ème cycle en biologie médicale 1991 à 1993 à l’université Renée DESCARTES. Paris 6 FRANCE
    Titulaire de l’attestation CESAM (cours d’épidémiologie et de statistiques appliquées à la médecine) : Décembre 1997 au 25 mars 1998 à l’Institut National de Santé Publique Titulaire d’une attestation du 5ème cours international d’épidémiologie et d’informatique appliquée (CIEIAA) en Afrique : Kribi (CAMEROUN) du 8 avril 2002 au 3 mai 2002 Instructeur au 1er  cours d’épidémiologie d’intervention et d’informatique appliquée des pays riverains de la méditerranée occidentale (EPIM) : Institut Pasteur de Tunis (TUNISIE) 23 février 2004 au 19 mars 2004
    Titulaire d’une attestation (Atelier ACIP SIG Télédétection organisé par le CERMES du 29 novembre 2004 au 6 décembre 2004 : Niamey (NIGER)
    Instructeur au 2ème  cours d’épidémiologie d’intervention et d’informatique appliquée des pays riverains de la méditerranée occidentale (EPIM) : Institut Pasteur d’Alger (ALGERIE) 4 février 2006 au 1er  mars 2006
    Membre du bureau des experts de la rage du continent Africain de 2008 à 2013•
    Membre du comité national des experts de la rage 
    Membre technique de l’Alliance mondiale de la rage
    Président du comité d’ouverture des plis et évaluation technique (Marchés Publiques
    Membre du Comité du suivi des activités commerciales et production de l’ (IPA.)
    Attestation de participation aux troisièmes rencontres internationales du Bureau des Experts de la Rage (MeeReb). Lyon/France Avril 2015.
    Collaborateur-expert : projet de recherche RebMed contrôle (rage des chiroptères) 2007.
    Collaborateur-expert du projet RABMED Control :« Identification écologique et épidémiologique des facteurs clé de la dynamique et du contrôle de la rage en Afrique du Nord et implications sur le statut de la rage dans le Sud-ouest Européen » Chef de projet : Dr BELKAID E.Fonctions :
    CHEF DE LABORATOIRE SERODIAGNOSTIQUE DES INFECTIONS VIRALES : du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2004Intérim effectué à la chefferie du service des sérums thérapeutique (2éme semestre 1999)Intérim effectué à la chefferie du service de virologie humaine (2002-2003-2004)Intérim effectué à la chefferie du service des vaccinations internationales.
    CHEF D’UNITE EPIDEMIOLOGIE D’INTERVENTION ET DE VACCINOVIGILANCE : depuis le 1er janvier 2005 au 11 Juillet 2012.
    DIRECTEUR COMMERCIAL : du 12 Juillet 2012 au 31 Octobre 2013.
    CHEF DU DEPARTEMENT MEDECINE PREVENTIVE ET ANALYSES MEDICALES depuis le 1er Novembre 2013.
    CHEF DE CENTRE MEDECINE PREVENTIVE depuis Janvier 2014

    Présentation du Centre de Médecine Préventive:
    -collabore avec les différents laboratoires de l'Institut Pasteur d'Algérie sur d'éventuels travaux d'épidémiologie et de bio statistique.
    -Suivi en permanence des prestations de service telles que la vaccination et les centres de prélèvements de l'Institut.
    -Statistique descriptive de la consommation annuelle des vaccins du PEV.
    -Collecte des données épidémiologiques au niveau des différents laboratoires de l'Institut Pasteur pour constituer une base de données (travail en cours en prenant dans une première phase les données basées sur les rapports d'activités annuels de l'Institut:2003 à 2011).
    -Analyse des déterminants des problèmes de santé afin de proposer des actions efficaces dans la lutte contre les maladies dites contagieuses.
    -Instauration une surveillance épidémiologique unifiée avec les différents laboratoires de l'institut (stratégie de renforcement de lutte).
    -Audits des cas (enquêtes) de maladies déclarées à l'échelle nationale.
    -Participe activement sur la formation du personnel de santé chargé de la prise en charge des personnes exposées au risque rabique et des personnes victimes d'envenimation scorpionique avec les différentes Direction de santé de wilaya à l'échelle nationale.
    -Il procède en permanence à une évaluation de tout facteur de risque environnemental qui peur fournir des explications ou des éclaircissements sur l'émergence ou la réémergence de certaines maladies infectieuses humaines ou animales.
    -Il œuvre pour la mise en place d'un système d'information géographique pour l'évaluation progressive de certaines pathologies telles que les maladies de programme élargi de la vaccination, l'envenimation scorpionique et la rage.
    -Collaborateur du point focal chargé de règlement sanitaire international (RSI) régie par la direction générale de la prévention et de la promotion de la santé.
    -Collaboration avec l'Institut National de Santé Publique sur l'évaluation et l'évolution des cas de Manifestation Post-vaccinale Indésirables (PEV, Sérovaccination antirabique, sérothérapie antiscorpionique et sérothérapique anti vipérin à l'échelle nationale.
    -Evaluation continue dans la prise en charge des cas éventuels d'épidémie au niveau national ainsi que du nombre de cas enregistrés en collaboration avec les différents experts des comités nationaux tel que le comité national de prise en charge des personnes exposées au risque rabique.
    -Les moyens de la médecine préventive sont donc étendus, assez simples, et ils n'impliquent pas de technologies médicales pointues: il s'agit principalement de moyens humains, d'éducation ou d'information.
    - Développer la recherche prospective descriptive sur les agents infectieux émergents avec les outils diagnostiques et les conditions de sécurité appropriées, et en particulier s’intéresser à des modèles clinico-biologiques et socio-écologiques prenant en compte l’intégralité du système (interactions micro biome - microbiote, compartiments humain, animal et environnemental).

    Publications Nationales:
    Epidémiologie de l’infection à VIH en Algérie : Revue médico-pharmaceutique décembre 1998
    Diagnostic virologique de l’infection par le VIH : Revue médico-pharmaceutique décembre 1998
    Prévention de l’infection à HIV : Revue médico-pharmaceutique décembre 1998
    Données épidémiologiques sur l’infection par le VIH en Algérie A. Alem, S.Boudjadja, A.Cherrouf & A. Soufi (Archives de l’Institut Pasteur d’Algérie Tome 63-1999).
    Données épidémiologiques sur l’infection à VIH en Algérie (à partir du Laboratoire National de Référence) : Revue Algérie Santé décembre 2001
    Epidémiologie de la rage en Algérie : Fascicule de la santé 2008
    Prise en charge des personnes exposées au risque rabique : Revue médico-pharmaceutique 2008
    Conduite à tenir devant un cas de morsure et/ou de griffures par animal : Revue scientifique « ASPEWITT » Janvier 2010
    La rage une maladie mortelle: Revue santé Magazine: septembre 2011
    PUBLICATIONS INTERNATIONALES:
    Situation de la rage en Afrique (the official journal of the international society for vaccines : Revue VACCINES Avril 2008
    The fight against rabies in Africa: From recognition to action: Revue VACCINES Avril 2009
    Lutte contre la rage en Afrique: du constat à l’action : Bulletin de la société de pathologie exotique : Janvier 2010
    The Middle East and Estern Europe Rabies Expert Bureau (MEEREB). Third meeting: Lyon-France (7-8 April 2015). Journal of Infection and Public Health
    Projet De Recherche
    Projet de recherche Interne IPA :
    A/ Responsable : Dr A. SOUFI Chargé de Recherche
    Membres : Mme A. AMARA KORBA(Doctorante) et Mr B. ADJED Assistant chargé de l’épidémiologie et la biostatistique (Attaché de recherché niveau 2)
    Etude épidémiologique sur la Leptospirose en Algérie (en cours 2017).
    B/ Responsable : Dr A. SOUFI et Dr A. ABOUN
    Membres : Mr B. ADJED Assistant chargé de l’épidémiologie et la biostatistique (Attaché de recherché niveau 2)
    -Etude bio statistique sur l'impact de l'antibiorésistance aux différents types de production avicoles dans la région du centre de l'Algérie (Prévalence des différents germes impliqués dans les pathologies aviaires).En collaboration avec:
    Le laboratoire de bactériologie vétérinaire de l'Institut Pasteur d'Algérie.
    -Etude bio statistique sur la comparaison de pathologies virales aviaires en Algérie. En collaboration avec:
    Le laboratoire de bactériologie vétérinaire de l'Institut Pasteur d'Algérie.
    4/ Comparaison statistique entre deux équipement biologique
    Collaboration avec : Service management qualité de l’Institut Pasteur d’Algérie
    5/comparaison statistique entre différents techniques
    Collaboration avec : laboratoire de la tuberculose et des mycobactéries de l’Institut Pasteur d’Algérie

    Centre de Vaccination Antirabique

    iimages/pasteur/PHOTOS/mahiout.jpg

    Dr MAHIOUT ép. BAIRI  

    EmailCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Tél : 021 67 78 92

    Diplôméem en médecine générale à la Faculté de Médecine d’Alger en 2005, Dr Mahiout a rejoint l’équipe de l’Institut Pasteur d’Algérie en Janvier 2013 en qualité de chargée d’étude au niveau du service de vaccination antirabique et internationale.

    • Elle a été nommée chef du centre de vaccination antirabique en Avril 2017.
    • Membre expert au comité national de lutte antirabique depuis 2014.
    • Enquête épidémiologique de cas déclaré de rage humaine en Juin 2014 à Sétif.
    • Participation au Workshop Frontiers in Vaccinology à l’Institut Pasteur Paris en Septembre 2014.
    • Enquête portant sur la circulation des poliovirus sauvages dans le sud de l’Algérie en Octobre 2014 à Illizi.
    • Membre du comité d’organisation de la 2eme journée Pasteur en Décembre 2015.
    • Membre de la Commission Ad ‘hoc auprès du bureau des marchés en Aout 2016.
    • Attestation de Formateur au séminaire régional de formation des formateurs sur « la prise en charge des cas exposés au risque rabique en Octobre 2016 à Tiaret.
    • Attestation de Formateur au séminaire régional de formation des formateurs sur « la prise en charge des personnes exposées au risque rabique » en Novembre 2016 à Biskra.
    • Attestation de Formateur au séminaire régional de formation des formateurs sur «  la prise en charge des personnes exposées au risque rabique » à l’INSP en Mai 2017.
    • Certificat de Formateur sur la Rage de la Globale Alliance of Rabbies Control en Juillet 2017.
    • Formateur au séminaire régional de formation des formateurs sur « la prise en charge du risque rabique » en Septembre 2017 à Tlemcen.Membre du comité d’organisation du cours Pasteur de Vaccinlogie Septembre 2017

    Centre de vaccination antirabique

     La rage humaine est une zoonose virale qui est toujours mortelle lorsque les signes sont déclarés chez l’homme, d’où la nécessité de commencer le traitement le plus rapidement possible.

    L’équipe médicale du Centre de Vaccination Antirabique (CEVAR) prend en charge :

  • Accueil et soins locaux des personnes exposées à une morsure.
  • La prise en charge de, la vaccination antirabique ou sérovaccination antirabique  en post-exposition :
  • Contact avec la salive infectée.
  • Léchage sur peau lésée.
  • La prise en charge de la vaccination antirabique du personnel exposé (vaccination en pré-exposition).
  • Le suivi sérologique post vaccinal (préventif et/ ou thérapeutique) :
  • Sujets immunodéprimés.
  • Personnes manipulant le virus rabique (laboratoire de diagnostic de la rage, laboratoire de production du vaccin et sérum antirabique).
  • Vétérinaires, agents animaliers…..
  • La vaccination antidiphtérique et anti tétanique dans le cadre de la prise en charge thérapeutique d’une morsure par un animal.
  • Prescription d’antibioprophylaxie et autres pour les patients exposés à une morsure.