République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Résumé du Projet :Investigation de l’incidence de la Maladie de Marek

Titre:  Investigation de l’incidence de la Maladie de Marek  dans l’algérois : étude histopathologique et immunohistochimique. (Non encore soumis à la commission de recherche)

Responsable : Dr Yasmine BENALI

Membres:  CHAFAA Imène MOHAMMED MARICHE Thinhinène HAMMOUM Wardia

La maladie de Marek est une maladie lymphoproliférative transmissible  fréquente de la volaille, caractérisée par une infiltration mononuclée dans différents organes.

La maladie de Marek est causée par un α herpes virus, dont la virulence est associée à son habilité à induire des lésions lymphoprolifératives.

Cette maladie représente un problème majeur dans l’industrie avicole à travers le monde. Introduite en Algérie dans les années 90 par l’importation de la poulette démarrée, elle sévit sous forme endémique dans différents élevages avicoles et ceci malgré une vaccination quasi constante des cheptels au premier jour de vie avec une souche proche de la souche sauvage.

L’expression clinique de la maladie de Marek est influencée par la réponse immunitaire et des facteurs génétiques. Des études ont démontré que le virus est maintenu latent chez la volaille résistante, alors que les souches aviaires sensibles l’infection est à l’origine du développement des tumeurs lymphoïdes. Dans ce cas précis, les signes cliniques se traduisent par  une simple dépression suivie  par de l’ataxie, de la paralysie, des lésions cutanées nodulaires, des retards de croissance et de la mortalité.

Sur le plan lésionnel, la maladie de Marek se caractérise  par une hypertrophie des nerves périphériques secondaires à une infiltration lymphocytaire polymorphe, ainsi que par des tumeurs lymphoïdes pléomorphes dans différents organes et tissus. Les lésions lymphomateuses sont constituées par des lymphocytes de petite et  moyenne taille ainsi que par  des cellules blastiques.  Le profil immunohistochimique des cellules ciblées par les transformations malignes sont de nature CD3+, CD4 + CD8-.  Par conséquent, outre les caractéristiques morphologiques de l'examen anatomopathologique, l'examen immunohistochimique peut aider à différencier la Maladie de Marek  de la leucose lymphoïde (LL) ainsi d'autres maladies néoplasiques viscérales et tissulaires multiples de la volaille.

Dans le cadre de ce projet de recherche et développement interne basé sur les cas adressés au laboratoire d’Anatomie et Cytologie Pathologiques Vétérinaires pour un diagnostic de Maladie de Marek nous nous proposons donc de mener une étude histopathologique et immunohistochimique des formes non classiques de la Maladie de Marek, dans le but de déterminer l’incidence  et la prévalence de la maladie de Marek dans sa forme tumorale généralisée dans les différents élevages avicoles de l’algérois.