République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Infection à coronavirus 2019 (2019 n-Cov)

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation et d’information relative au nouveau Coronavirus, le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière a organisé une conférence de presse sur la « Situation du nouveau Coronavirus » le  dimanche 26 janvier 2020 au niveau de  l’amphithéâtre du ministère de la santé.

Cette  conférence de presse a été animée par le Directeur Général de la Prévention et de la Promotion de la Santé  le docteur Djamel FOURAR conjointement avec le responsable du laboratoire de référence de la grippe de l’Institut Pasteur d’Algérie le docteur Faouzi DERRAR, en présence du Directeur Général  de l’Institut National de Santé Publique, le professeur Lyes RAHAL et du Directeur Général de l’Institut Pasteur d’Algérie  le Professeur Zoubir HARRAT.

Lors de cette conférence le Directeur Général de la prévention a présenté la situation du nouveau Coronavirus et les mesures de prévention en affirmant que le dispositif de  veille sanitaire a été réactivé au niveau des structures sanitaires aux frontières.

De son côté le responsable du laboratoire de référence a expliqué les caractéristiques et l’origine de ce nouveau virus  en insistant que la prévention reste l’unique thérapie pour enrayer cette maladie.

Source:Ministère de la santé / IPA

 

            

 

Les coronavirus sont des virus qui peuvent être à l’origine de plusieurs maladies. Chez l’Homme, ces maladies vont du rhume banal au tableau de détresse respiratoire aiguë.

Deux coronavirus ont entraîné des épidémies graves chez l’Homme : le SRAS responsable d’une épidémie mondiale entre novembre 2002 et juillet 2003 et le Mers-CoV identifié pour la première fois en 2012 au Moyen-Orient.

Le Nouveau Coronavirus (2019-nCoV) est un virus de la famille des Coronaviridae, identifié comme la cause d'une épidémie de maladie respiratoire détectée pour la première fois à Wuhan, en Chine.

Au début, de nombreux patients de l'épidémie de Wuhan, en Chine, auraient eu un lien avec un grand marché de fruits de mer et d'animaux, ce qui suggère une propagation d'animal à homme. Cependant, un nombre croissant de patients n'auraient pas été exposés aux marchés d'animaux, ce qui indique une propagation de personne à personne

Evaluation du risqué par l’OMS :

          Chine :  Très élevé 

          Régional : élevé

          Global :  élevé

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE :

Au 04 Février 2020, 17488 cas ont été recensés et 427 décès suite à une contamination par le 2019-nCoV.

Mise à jour du 05 Février 2020, 24 623 cas ont été recensés et 493 décès suite à une contamination par le 2019-nCoV.

Mise à jour du 09 Février 2020, 37 594 cas ont été recensés et 814 décès suite à une contamination par le 2019-nCoV.

Mise à jour du 17 Février 2020, 71 356 cas ont été recensés et 1776 décès suite à une contamination par le 2019-nCoV.

Mise à jour du 24 Février 2020, 79729 cas ont été recensés et 2627 décès suite à une contamination par le 2019-nCoV.

L’infection initialement limité à la ville de Wuhan s’est étendue au reste du pays, et plusieurs pays (27) (Thaïlande, Japon, Corée du Sud, Taiwan, Hong-Kong, Macao, Singapour, Malaisie, Vietnam, Philippines, Finlande,  Népal, Cambodge ainsi qu’aux Etats-Unis, Australie, Canada, Sri Lanka, France et Allemagne).

  

Répartition des cas de Conorna 2019n-CoV au 02 Février 2020

 

DONNEES CLINIQUES :

TRANSMISSION : la maladie se transmet par les éternuements, la toux, et de ce fait un contact étroit (1 mètre) est nécessaire pour transmettre la maladie.

INCUBATION : semble être de 7 jours mais pourrait aller jusqu’à 14 jours.

SYMPTOMESLes symptômes les plus courant, comprennent les troubles respiratoires, de la fièvre, une toux persistante, des douleurs thoraciques ou sensation d’oppression, des difficultés respiratoires. Dans les cas les plus graves, l’infection peut entrainer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère SRAS, une insuffisance rénale voir le décès

DEFINITION DU CAS :

Cas suspect : Tout patient présentant:

>>Des signes cliniques d’infection respiratoire aigüe basse grave dont les signes cliniques nécessitant une hospitalisation ;

>>Sans autre étiologie identifiée pouvant expliquer la symptomatologie.

ET :

Ayant voyagé ou séjourné en Chine dans les 14 jours précédant la date de début des signes cliniques.

Cas confirméC’est un cas suspect chez qui le prélèvement est positif au 2019n-CoV, et confirmé par le laboratoire national de référence de l’Institut Pasteur d'Algérie

DIAGNOSTIC :

Le diagnostic d’infection au 2019 n-CoV est posé sur :

Des critères épidémiologiques : notion de séjour en zone de circulation du virus depuis moins de 14 jours, ou de contact direct avec une personne infecté.

Des critères cliniques : signes d’infection respiratoire basse (fièvre, toux, dyspnée).

Critère biologique : test diagnostic spécifique au 2019 n-CoV réalisé au laboratoire national de référence IPA.

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE :

- Hospitalisation en unité d’isolement.

- Veiller au respect des précautions standard pour les soignants (port de gants, masque FFP2, sur blouse, lunettes de protection).

- Prélèvement nasopharyngé selon les recommandations et acheminement vers le LNR/IPA.

- Traitement symptomatique.

- Identifier les sujets contact.

- Notification du cas à la Direction Générale de la Prévention et à l’INSP.

télécharger les conseils relatifs au voyageur ci-dessous

 

Télécharger la Note n° 02 du 23.01.2020 relative-au-dispositif-contre-le-nouveau-Coronavirus-_2019-NCOV

Télécharger les conseil aux voyageurs "coronavirus"AR

Télécharger les conseil aux voyageurs "coronavirus" FR

 

Orientations générales Concernant les prélèvements adressés à l’Institut Pasteur d’Algérie

Conserver les échantillons prélevés à une température de 2 à 8°C et les expédier à l’IPA, Annexe de virologie de Sidi-fredj (Laboratoire des virus respiratoires).

Étiqueter chaque récipient d'échantillon avec le numéro d'identification du patient, le type d'échantillon (par exemple, Lavage Broncho Alvéolaire) et la date de prélèvement de l'échantillon.

Echantillons respiratoires

  1. Voies respiratoires inférieures

             Lavage bronchoalvéolaire, aspiration trachéale

            - Recueillir 2 à 3 ml dans un tube de collecte d'expectorations stérile, étanche et à bouchon vissé ou dans un récipient sec stérile.

           -  Mettre l’échantillon dans le réfrigérateur à 2-8°C

           -  Expédier l’échantillon à l’IPA conservé avec des poches de glace

            Expectorations

            - Demandez au patient de se rincer la bouche à l'eau et d'expulser ensuite les expectorations dans un effort de toux profonde directement dans un Tube de 

               collecte d'expectorations à bouchon vissé stérile et étanche ou dans un récipient sec stérile.

            - Mettre l'échantillon dans le réfrigérateur à 2-8°C

            - Expédier l’échantillon à l’IPA conservé avec des poches de glaces.  

  1. Voies respiratoires supérieures

       Ecouvillon nasopharyngé

        - Insérez un écouvillon dans la narine parallèlement au palais. Laissez l'écouvillon en place pendant quelques secondes pour absorber les sécrétions. Prélevez un écouvillon dans les deux zones nasopharyngées avec le même écouvillon

        - Placez immédiatement les écouvillons dans des tubes stériles contenant 2 à 3 ml de milieu de transport viral.

        - Mettre l'échantillon dans un réfrigérateur à 2-8°C.

        - Expédier l’échantillon à l’IPA conservé dans des poches de glace

        Lavage nasopharyngé/aspiration ou Aspiration nasale

          - Recueillir 2 à 3 ml dans un Tube de collecte d'expectorations stérile, étanche et à bouchon vissé ou dans un récipient sec stérile.

          - Réfrigérer l'échantillon à 2-8°C

         - Expédier l’échantillon à l’IPA conservé dans des poches de glace.


FAQ:

Qu'est-ce que le nouveau coronavirus 2019 ?

Le nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV) est un nouveau virus qui provoque des maladies respiratoires chez l'homme et peut se propager de personne à personne. Ce virus a été identifié pour la première fois lors d'une enquête sur une épidémie à Wuhan, en Chine.

Les Algériens peuvent-ils se contaminer par le nCoV 2019

  • Le 2019-nCoV se répand de personne à personne en Chine et une propagation limitée parmi les contacts étroits a été détectée dans certains pays en dehors de la Chine.
  • Toutefois, à l'heure actuelle, ce virus ne se propage PAS dans les communautés et le risque d'infection concerne les personnes en Chine ou les personnes qui ont voyagé en Chine. Le risque d'infection dépendant de l'exposition.
  • Les contacts étroits des personnes infectées sont les plus à risque d'exposition

Comment se propage le projet nCoV-2019 ?

Ce virus est probablement apparu à l'origine à partir d'une source animale mais semble maintenant se propager de personne à personne. Il est important de noter que la propagation de personne à personne peut se produire de façon soutenue. Certains virus sont très contagieux (comme la rougeole), alors que d'autres virus le sont moins. À l'heure actuelle, on ne sait pas avec quelle efficacité ou quelle durabilité ce virus se propage entre les gens.

Quels sont les symptômes de nCoV-2019 ?

Les patients atteints du nCoV-2019 ont présenté un syndrome respiratoire de bénin à grave avec des symptômes comme :

  • Fièvre
  • Toux
  • Essoufflement

Quelles sont les complications graves de ce virus ?

De nombreux patients ont eu une pneumonie dans les deux poumons.

Il existe des actions préventives simples et quotidiennes pour aider à prévenir la propagation des virus respiratoires. Il s'agit notamment

  • Éviter tout contact étroit avec des personnes malades.
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche avec des mains non lavées.
  • Lavez-vous souvent les mains à l'eau et au savon pendant au moins 20 secondes. Utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool qui contient au moins 60 % d'alcool si l'on ne dispose pas d'eau et de savon.

 Que dois-je faire si j'ai récemment voyagé Chine et que je suis malade ?

Si vous étiez en Chine au cours des 14 derniers jours et que vous vous sentez malade avec fièvre, toux ou difficultés respiratoires, consulter rapidement un médecin ou contacter la protection civile (N° vert : 14 ou 1021) et parler de votre voyage et de vos symptômes. Ils vous donneront des instructions sur la manière d'obtenir des soins sans exposer d'autres personnes à votre maladie. Pendant votre maladie, évitez tout contact avec les gens, ne sortez pas et reportez tout voyage afin de réduire la possibilité de propager la maladie à d'autres personnes.

Existe-t-il un vaccin ?

Il n'existe actuellement aucun vaccin pour protéger contre le CoV 2019. La meilleure façon de prévenir l'infection est d'éviter d'être exposé à ce virus.

Existe-t-il un traitement ?

Il n'existe pas de traitement antiviral spécifique pour le nCoV-2019.