République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Surveiller les maladies, mener les enquêtes en population pour identifier leurs causes (comportements, expositions environnementales, facteurs génétiques) : c’est le rôle de l’épidémiologie dont ce cours vous enseigne les principes et méthodes.

Ce cours débute par une présentation des grands principes de l’épidémiologie descriptive (surveillance des maladies, investigation d’épidémies) et de l’épidémiologie analytique (identification des facteurs de risque des maladies). Les principaux indicateurs de risque, la formulation d’une hypothèse scientifique, les schémas d’étude utilisés pour les enquêtes en population, la prise en compte des fluctuations d’échantillonnage, l’analyse statistique des résultats et l’interprétation des biais seront expliqués et illustrés par des exemples et des études de cas tirés de la vie réelle.

Les virus transmis par des arthopodes tels que les moustiques et les tiques sont une préoccupation croissante pour la santé publique à l'échelle mondiale. Les régions méditerranéennes et de la mer Noire ne sont pas épargnées, où des épidémies de virus du Nil occidental sont périodiquement signalées et des cas de fièvre de la vallée du Rift, y compris humains, ont déjà été identifiés. Comprendre les possibilités de futures émergences dans ces régions est donc de la plus haute importance.

Les maladies à transmission vectorielle sont responsables de plus de 17% des maladies infectieuses, et provoquent plus d’un million de décès chaque année dans le monde.

Les moustiques comptent parmi les principaux vecteurs de maladies en particulier les arboviroses (dengue, chikungunya…). L’identification précise des espèces de moustiques est une étape indispensable pour les laboratoires impliqués dans la surveillance et le contrôle de ces maladies à haut potentiel épidémique.