République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Informations Grippe

Alger et certaines wilaya du centre du pays (Blida, Boumerdes, Bouira, Tizi-Ouzou, ) connaissent  une  forte augmentation de l’activité grippale. La vague de froid ayant sévit ces dernières semaines a favorisé  la propagation du virus A/H1N1pdm09, largement répandu certaines régions du monde notamment l’Afrique du nord et de l’ouest.

Virus de la grippe (photo CDC)

Cette souche  rentre dans la composition du vaccin antigrippal recommandé par l’OMS pour la prévention de la grippe saisonnière 2017-2018, ce qui rend ce dernier fortement recommandé chez les populations à risque. (voir instruction du MSPRH)

Depuis le début de la surveillance et le suivi virologique, le laboratoire de référence de la grippe et les virus respiratoires (LGVR) de l’Institut Pasteur d’Algérie a reçu du 16 octobre 2017 au 03 janvier 2018, 245 prélèvements pour confirmation de grippe saisonnière.

Mise à jour du 14 février 2018

Depuis le début de la surveillance et le suivi virologique, le laboratoire de référence de la grippe et les virus respiratoires (LGVR) de l’Institut Pasteur d’Algérie a reçu du 16 octobre 2017 au 14 février  2018, 750  prélèvements pour confirmation de grippe saisonnière.

Sur le total de nombre d’échantillons reçus, 30 % (221) ont été confirmés virologiquement.

La répartition des sous-types incriminés est comme suit :

          ·  197 cas (89 %) sont de sous-type A/H1N1 pdm09 , dont 23 décès.

          .  07 cas (03 %) sont de sous-type H3N2.

          ·  17 cas (08 %) sont de sous-type B.

La majorité des malades confirmés ( 99% des cas 219/221 ) n’a pas été vaccinée contre la grippe saisonnière pour la saison en cours. " 

      Mesures préventives:

Ces mesures concernent tous les sujets contacts et particulièrement les femmes enceintes, les vieillards, les sujets avec une pathologie cardiaques ou respiratoire chroniques.

1) La vaccination est le moyen de prévention le plus efficace pour se protéger de la grippe notamment ses complications comme la pneumonie.

Un délai de 15 jours après la vaccination est nécessaire pour atteindre un niveau le seuil de protection.

A titre de rappel, l’IPA a acquit deux millions de doses de vaccin antigrippal dont 1.997.000 doses ont été distribuées aux structures de santé et officines. Une quantité supplémentaire est en voie d’acquisition.

Le vaccin est administré gratuitement pour les sujets âgés de plus de 65 ans et il est remboursé par la sécurité sociale.

2) Les mesures préventives complémentaires :

  - Lavage des mains : se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou mieux avec une solution ou gel hydro- alcoolique.

  - Limiter les contacts avec les personnes malades

  - Porter un masque ou une bavette quand on présente un syndrome grippal ou un rhume

  - Utiliser un mouchoir jetable pour les éternuements

Pour Rappel : cette grippe est strictement humaine c'est-à-dire que les virus responsables de cette infection respiratoire sont des virus adaptés à l’homme comme le A/H1N1, le A/H3N2 et le type B qui sont à l’origine d’épidémies annuelles survenant au cours des périodes de froid avec des pics survenant entre les mois de janvier et février comme c’est le cas actuellement.

Afin de lever toute confusion, il ne s’agit nullement de virus d’origine animale qui provoquent des infections ponctuels chez l’homme et qui sont dus à des contacts étroits et prolongés avec les animaux infectés comme c’est le cas dans certains pays d’Asie.

Nous rappelons encore une fois l’importance de la vaccination annuelle pour les personnes à risque notamment durant la période des pics de circulation virale qui peuvent être à l’origine de cas sévères (grippe compliquée).