République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Vers la création d’une société mixte avec Sanofi Pasteur pour la production de vaccins de nouvelle génération en Algérie.

   

 L’Institut Pasteur d’Algérie, le Groupe industriel Saïdal et les laboratoires Sanofi Pasteur ont signé, le Jeudi 07 décembre 2017, un mémorandum d’entente relatif à la création d'une société mixte spécialisée dans la production de vaccins en Algérie.

La signature de ce document, par les premiers responsables des trois entreprises, s’est faite au cours d’une cérémonie organisée à l’Hôtel Matignon (Paris), à l’issue des travaux de la 4ème session du Comité Intergouvernemental de Haut Niveau Algéro-Français, rehaussée par la présence des Premiers Ministres des deux pays et de plusieurs Ministres des deux Gouvernements.

Le mémorandum d’entente signé prévoit la réalisation d’une unité industrielle, dans un délais de trois (03) années à compter de la création de la société mixte et la signature des contrats de réalisation, en vue de la production de trois vaccins de dernière génération de Sanofi Pasteur, à savoir :

  • VaxigripTetra® : vaccin tétravalent contre la grippe,
  • Hexaxim® : vaccin indiqué chez les nourrissons pour la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B, la poliomyélite et les infections invasives causées par l’Haemophilus influenzaede type b (DTaP-IPV-HepB-Hib), et
  • Tetraxim® : vaccin indiqué chez les nourrissons pour la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite (DTaP-IPV).

Cette nouvelle unité permettra la création de 150 emplois permanents, dont 100 hautement qualifiés dans le domaine des biotechnologies. Elle contribuera également à réaliser des économies  en matière d’importation  des vaccins susmentionnés.

Apres son entrée en exploitation, l’unité de production projetée permettra de couvrir les besoins du marché national pour ces vaccins, ceci dans un premier temps. Son activité sera ensuite élargie à l’exportation vers d’autres pays de la région.