République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Ce cours, organisé par le Laboratoire d’Eco-épidémiologie Parasitaire et Génétique des populations de l’institut Pasteur d’Algérie en collaboration avec l’institut Pasteur de Tunis, avait pour but de permettre aux participants de s’initier aux méthodes et outils de Bio-informatique avec des exercices pratiques à l’appui, pour permettre aux apprenants de se familiariser avec les analyses de séquences obtenues par séquençage classique et NGS. Ce cours sera le premier d’une série visant une formation continue en Bio-informatique à l’IPA.

Le cours a été assuré par Mme Emna Harigua, PhD et Mr Oussama Souiai, PhD de l'Institut Pasteur de Tunis.

Emna Harigua, PhD Docteur en Bioinformatique, spécialisée dans le “Computer-aided Drug Discovery and Design”. Ingénieur de formation et titulaire d’un diplôme de master, elle a un  cursus universitaire multi-disciplinaire. Elle a effectué ses études doctorales au sein du l’Unité de Bioinformatique Structurale de l’Institut Pasteur (Paris), sous la direction du Pr. Michael Nilges et en collaboration avec le laboratoire de Dr. Ikram Guizani à l’Institut Pasteur de Tunis. Elle est lauréate du programme “For Women In Science” de l’Unesco-L’Oréal – promotion 2012, et lauréate du programme “LMIC Trainee Fellowship” 2016 de l’American Society of Tropical Medecine & Hygiene.Ses principaux axes de recherche actuels portent sur la génomique structurale et l’identification de nouvelles molécules anti-Leishmania. Ainsi que sur des études épidémiologiques sur les leishmanioses dans la région MENA à travers le développement d’outils de gestion (bases de données) et d’analyses statistiques de données. Elle est aussi “data scientist” avec une expertise dans le domaine de la “big data”.

Oussama Souiai, PhD Docteur en Bioinformatique, spécialisé dans les analyses des données issues de séquenceur de nouvelle génération (NGS). Il a effectué ses études doctorales sous la co-tutelle de Dr. Alia Ben Kahla de l’Institut Pasteur de Tunis et Dr. Christine Brun de l’Inserm à Marseille. Actuellement, il occupe le poste de maître assistant à l’Université de Tunis El Manar et chercheur associé au Laboratoire de BioInformatique, bioMathématiques et bioStatistiques (IPT). Ses principaux axes de recherche portent sur les interactions hôte-pathogène et ce à travers les réseaux d’interaction protéine-protéine, les analyses de données de RNAseq ou de données méta-génomiques et ce pour différentes pathologies telles que les leishmanioses, la maladie de Crohn et la tuberculose. Il fait partie du consortium H3ABioNet pour la promotion de la bioinformatique sur le continent africain, et y participe entre autre en tant que formateur.

 

L'Institut Pasteur d’Algérie organise du 22 au 26 octobre 2017, le 1er Cours Pasteur de Vaccinologie.

images/pasteur/article/cours vaccinologie affiche.JPG

L’organisation de ce cours, coordonnée par les Professeurs Pierre SALIOU et Jean-Louis KOECK, experts en vaccinologie, rentre dans le cadre des missions de l'Institut pasteur d'Algérie en matière de recherche, de santé publique et de formation. L’Institut Pasteur d’Algérie étant un acteur incontournable dans le domaine des vaccins, qui demeurent les principaux outils préventifs contre les épidémies causées par certaines maladies contagieuses mortelles ou invalidantes.

Alger et certaines wilaya du centre du pays (Blida, Boumerdes, Bouira, Tizi-Ouzou, ) connaissent  une  forte augmentation de l’activité grippale. La vague de froid ayant sévit ces dernières semaines a favorisé  la propagation du virus A/H1N1pdm09, largement répandu certaines régions du monde notamment l’Afrique du nord et de l’ouest.

Virus de la grippe (photo CDC)

Cette souche  rentre dans la composition du vaccin antigrippal recommandé par l’OMS pour la prévention de la grippe saisonnière 2017-2018, ce qui rend ce dernier fortement recommandé chez les populations à risque. (voir instruction du MSPRH)

Depuis le début de la surveillance et le suivi virologique, le laboratoire de référence de la grippe et les virus respiratoires (LGVR) de l’Institut Pasteur d’Algérie a reçu du 16 octobre 2017 au 03 janvier 2018, 245 prélèvements pour confirmation de grippe saisonnière.

Le moustique-tigre (Aedes albopictus ) est un insecte originaire d'Asie du sud-est. C'est l'une des cent espèces les plus invasives au monde, étant actuellement présente dans 100 pays sur les cinq continents. Pour son développement, les larves ont besoin d'au moins environ 1 cm d’eau stagnante durant cinq jours

Le moustique adulte est aisément reconnaissable aux bandes noires et blanches sur le corps et les pattes. Il est de petite taille (moins de 1 cm), visible à l'œil nu. Il doit son nom à ses rayures qu’il porte sur ses pattes.