République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
وزارة الصحة والسكان واصلاح المستشفيات

 

Aedes albopictus en Algérie

Le moustique-tigre (Aedes albopictus ) est un insecte originaire d'Asie du sud-est. C'est l'une des cent espèces les plus invasives au monde, étant actuellement présente dans 100 pays sur les cinq continents. Pour son développement, les larves ont besoin d'au moins environ 1 cm d’eau stagnante durant cinq jours

Le moustique adulte est aisément reconnaissable aux bandes noires et blanches sur le corps et les pattes. Il est de petite taille (moins de 1 cm), visible à l'œil nu. Il doit son nom à ses rayures qu’il porte sur ses pattes.

 Moustique tigre adulte  oeufs d'Aedes albopictus

Comportement:

Le moustique tigre est une espèce agressive qui pique de jour avec un pic d'agressivité au lever du jour et un autre au crépuscule. C'est la femelle qui une fois fécondée pique les mammifères (dont l'être humain) ou les oiseaux.

Souvent, le moustique tigre attaque les membres inférieurs, les premières piqûres sont très prurigineuses. Il s’agit d’une réaction allergique et inflammatoire à la salive du moustique. Chez certaines personnes la réaction allergique est plus marquée.

Le moustique tigre est une espèce qui prolifère en zone urbaine et s’adapte facilement aux différents biotopes, ses œufs résistent longtemps à la dessiccation.

piqûre dues au moustique tigre

En Algérie:

La présence fortuite d’Aedes albopictus, « moustique tigre » a été signalée pour la première fois en Algérie à Larbaa-Nath-Iraten, (Wilaya of Tizi-Ouzou) en juin 2010. Un seul spécimen a été capturé. Depuis, aucune activité de ce moustique n’a été signalée dans cette Wilaya.

En été 2015, suite à des plaintes des habitants de la localité d’Ain Turk (Wilaya d’Oran) d’une forte nuisance occasionnée par les moustiques, les prospections entomologiques ont permis de confirmer l’introduction du moustique tigre dans l’Oranie. Depuis, son extension a touché quelques communes de la wilaya d’Alger.

La propagation du moustique tigre « Aedes albopictus » est une menace réelle pour les wilayas du littoral algérien et les zones humides. Ses larves se développent essentiellement dans des gîtes larvaires produits par les habitants eux même (récipients, ustensiles, pneus usagers abandonnés et contenant de l’eau, etc…).

Il est à signaler qu’aucun cas d'arbovirose (Chikungunya, dengue ou de Zika) , habituellement transmise par ce vecteur n’a été enregistré en Algérie.

 

 

Wilayas ayant signalé Aedes albopictus
Oran, Alger, Tizi Ouzou, Jijel

Le contrôle de la densité de ce moustique est possible, il suffit d'une large sensibilisation et participation des citoyens à l’élimination des gîtes de reproduction des larves de moustiques.

À cet effet, une campagne d’information et de sensibilisation des citoyens à travers les  différents media a été déjà lancée par l’équipe de l’Institut Pasteur d’Algérie et se poursuivra les semaines qui viennent.

Pour éliminer les larves de moustiques :

  • éliminez les endroits où l’eau peut stagner : petits détritus, encombrants, pneus usagés.
  • supprimez les soucoupes des pots de fleurs ou remplacez l’eau des vases par du sable humide
  • vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées et nettoyez régulièrement gouttières, regards, caniveaux et drainages
  • couvrez les réservoirs d’eau (bidons d’eau, citernes, bassins) avec un voile moustiquaire ou un simple tissu
  • couvrez les piscines hors d’usage, évacuez l’eau des bâches ou traitez l’eau (eau de Javel, galet de chlore)

Pour limiter les lieux de repos des moustiques adultes :

  • débroussaillez et taillez les herbes hautes et les haies,
  • élaguez les arbres,
  • ramassez les fruits tombés et les débris végétaux,
  • entretenez votre jardin.